Accueil du site > Actualité > Actualité > La conduite autonome pas encore au point

Euro Ncap : La conduite autonome pas encore au point

Publié le lundi 22 octobre 2018 à 10:38, par Khaled A.

Pour donner aux consommateurs un aperçu plus réaliste des capacités des systèmes actuels sur le marché, Euro NCAP a développé des tests d’évaluation de leurs performances dans des scénarios de trafic critiques simulés sur piste d’essai.

Euro NCAP a testé les performances comparatives des systèmes dits « Highway Assist » dans dix voitures : Audi A6, BMW Série 5, DS 7 Crossback, Ford Focus, Hyundai NEXO, Mercedes-Benz Classe C, Nissan LEAF, Tesla Modèle S, Toyota Corolla et Volvo V60. Les systèmes d’assistance routière combinent des systèmes de régulateur de vitesse adaptatif, de centrage de voie et d’assistance de vitesse pour aider le conducteur dans les situations de conduite sur autoroute.

Le verdict d’Euro Ncap est sans appel, estimant qu’aucune voiture sur le marché ne propose aujourd’hui une automatisation ou une autonomie complète et qu’il ne faut pas confondre une assistance au conducteur avec la conduite automatisée, le conducteur devant rester entièrement responsable de la conduite en toute sécurité.

Ainsi est pour le régulateur de vitesse adaptatif, la DS et la BMW offrent un faible niveau d’assistance, le conducteur restant largement maître à bord tandis que les Audi, Ford, Hyundai, Mercedes, Toyota, Nissan et Volvo, les résultats démontrent un équilibre entre le conducteur et le système. Enfin, Euro Ncpa trouve que la Tesla en est trop dépendante. Autre test, celui de de l’évitement et la Tesla se montre encore une fois trop assistée, son système ne permettant pas au conducteur de s’écarter de la trajectoire calculée.

Les tests les plus difficiles pour les systèmes d’assistance routière sont les scénarios de déboîtement (cut-in) et de rabattement (cut-out). Dans l’essai de déboîtement, une voiture venant de la voie adjacente déboîte sur la voie juste devant la voiture d’essai. C’est une situation qui se produit dans le trafic de tous les jours. Un conducteur vigilant anticipera généralement la manœuvre et réduira sa vitesse en conséquence. Dans le scénario de rabattement, une voiture qui précède quitte brusquement la voie pour éviter un véhicule à l’arrêt, ce qui ne laisse que peu de temps au système pour identifier la situation et y réagir.

Lire également

Salon de Los Angeles 2018 : La Mazda3 se dévoile
Skoda : Premières photos de l’habitacle de la Scala

Répondre à cet article