Accueil du site > Actualité > Actualité > La Chine va lever les restrictions concernant les coentreprises avec des (...)

Marché automobile mondial : La Chine va lever les restrictions concernant les coentreprises avec des constructeurs étrangers

Publié le mercredi 18 avril 2018 à 09:35, par AFP

La Chine va lever d’ici cinq ans les restrictions empêchant les constructeurs automobiles étrangers de détenir une participation majoritaire dans une entreprise du pays, a annoncé Pékin mardi, confirmant la promesse du président Xi Jinping d’ouvrir davantage l’accès au premier marché mondial.

Les groupes étrangers ne peuvent actuellement posséder plus de 50% d’une entité dans le secteur automobile chinois, où ils sont de surcroît contraints de s’associer à des partenaires locaux dans le cadre de coentreprises en nombre limité.

Or ce plafond de la participation sera supprimé dès cette année pour la production de "véhicules à énergie nouvelle" (électriques et hybrides), a annoncé dans un communiqué la puissante agence de planification chinoise (NDRC), alors que Pékin s’apprête à muscler la production de "véhicules verts" via des quotas de ventes imposés aux constructeurs.

La limite sera ensuite levée d’ici à 2020 pour les entités produisant des véhicules commerciaux, et d’ici 2022 pour la production des voitures individuelles, a précisé la NDRC.

"Après cinq années de transition, toutes les restrictions auront été supprimées", a-t-elle insisté. A partir de 2022, les investisseurs étrangers pourront également s’engager dans plus de deux coentreprises dans le secteur automobile

Répondre à cet article