Accueil du site > Essais > La belle surprise ibérique

Essai Seat Ateca 190ch DSG : La belle surprise ibérique

5 commentaires

Publié le vendredi 24 juin 2016 à 04:29, par Khaled A.

Premier SUV de l’histoire de Seat, l’Ateca se trouve en ce mois de juin entre les mains de 900 journalistes du monde entier, pour les inévitables essais internationaux et que nous sommes allés tester sur invitation de Sovac.

Troisième pilier de la marque dans son offensive produit et venant prêter main forte à l’Ibiza et à la Leon, le Seat Ateca est considéré comme « un facteur clé et un atout essentiel pour notre avenir », selon le PDG, Luca de Meo, avant d’ajouter qu’il est « idéal pour un style de vie urbain. Il affiche un design et un dynamisme hors du commun, assorti d’un haut niveau de qualité et de fonctionnalité. Mais par-dessus tout l’Ateca dégage une force de caractère, son arrivée marque le début d’une nouvelle ère et va contribuer à notre image de marque, notre principal objectif ».

Le Seat Ateca « possède incontestablement l’esprit de la marque en lui, qui est à l’image de la ville qui l’a vu naître, Barcelone, où design, émotion et esprit jeune se mélangent » note M. Matthias Rabe, Vice-Président de SEAT, S.A. en charge de la recherche et du développement. « Le Seat Ateca est un véhicule qui porte les gènes du Design SEAT et dispose d’une qualité de finition intérieure exceptionnelle : Il ne peut pas laisser indifférent. Pour notre premier SUV, nous avons intégré un ensemble impressionnant de technologies et d’innovations pour offrir encore plus de sécurité et de fonctionnalités mais surtout une conduite la plus dynamique possible et un plaisir incomparable. La maniabilité précise et légère de l’Ateca marquera l’histoire de ce segment par ses capacités et son aisance sur et en dehors de la route. Nous avons réussi à combiner expérience de conduite et fonctionnalité hors du commun, pour faire de ce SUV un compagnon extrêmement polyvalent sur toutes les routes et même au-delà » explique encore Rabe avant de céder la parole au patron du design, Alejandro Mesonero -Romanos. Ce dernier a expliqué que « nous avons adopté l’ADN de la Leon pour faire ce SUV. Seulement, nous avons choisi un design plus structuré, plus musclé sans les rondeurs de la Leon." Il ajoutera : "Nous avons opté pour une seule nervure pour souligner la longueur. Ceci donne un design facile à comprendre, facile à reconnaître. L’intérieur est quant à lui tourné vers le conducteur... On a réussi à concevoir une voiture formidable à voir et à vivre"

Un Design 100 % SEAT

Retrouver l’ADN Leon sur l’Ateca n’est pas une surprise, puisque ce premier SUV reprend une bonne partie des traits de l’actuelle Leon et « de nombreux éléments, comme la calandre trapézoïdale, les optiques ciselées et la signature lumineuse triangulaire, typiques des icônes de la marque telle que la Leon », des éléments qui ont néanmoins reçu un coup de dessin pour dégager un aspect plus robuste et plus musclé, la face avant s’offrant également des prises d’air imposantes et ce sabot chromé qui vient renforcer son aspect robuste.

Latéralement, les passages de roues légèrement rectangulaires et encadrés de noir, des épaules musclées, et un arrière sculpté en « X » complètent le design de l’Ateca. Une ligne générale qui perd néanmoins ce côté « Emotion » que se doit de dégager une Seat, mais dont les marchés les plus diverses font que le design doit trouver le bon équilibre pour pouvoir plaire un peu partout, « mondialisation oblige ». Les fonctionnalités caractéristiques de Seat incluent les phares tout LED en option avec leur couleur claire très agréable et leur excellente luminance. Combinée à la signature triangulaire des feux de jour à LED, l’impression globale est sans équivoque. Chez l’Ateca, les clignotants font aussi partie intégrante de sa signature.

A l’intérieur, on retrouve l’esprit maison teinté d’une touche « audiesque » dans sa conception et offrant un cockpit légèrement tourné vers le conducteur. Les instruments de contrôle sont groupés les uns près des autres, tandis que les informations à lire, telles que l’écran d’affichage de l’info-divertissement mesurant jusqu’à 8 pouces (20 centimètres), sont dans l’axe de vision. Le haut de la planche de bord est habillé par un plastique mousseux, les plastiques durs prenant place dans la partie basse de la planche et au niveau des contre-portes, les ajustements sont réussis. L’Ateca n’est pas le meilleur de sa catégorie mais mérite largement d’en faire partie car en son habitacle, seuls les matériaux utilisés semblent légèrement en deçà de ce qu’offre, par exemple, le Volkswagen Tiguan.

Les sièges se sont montrés confortables et les passagers arrière ne sont pas à l’étroit, deux adultes trouveront un espace des plus généreux que Seat annonce comme le meilleur espace de son segment, et un coffre très généreux (510 litres en configuration standard et 485 litres en version à transmission intégrale) qui peut disposer du hayon électrique qui s’ouvre et se ferme également juste en passant le pied sous le bouclier arrière où se loge un capteur. L’éclairage est une autre fonctionnalité spéciale de l’intérieur. Le nouvel éclairage d’ambiance avec un aspect « en cascade » dans les portières offre aux passagers un choix de huit couleurs différentes pour pouvoir s’adapter à leurs préférences personnelles

Le modèle ibérique le plus technologique

Le Seat Ateca est le modèle le plus technologique de Martorell et embarque une pléiade d’équipements technologiques comme le « Traffic Jam Assit » qui, en cas d’embouteillage, gère, accélère et freine automatiquement, dans les limites du système. À des vitesses plus élevées, autour de 60 km/h, le système aide le conducteur à respecter les limitations de vitesse et à rester dans la file de circulation. Autre nouveau système de sécurité, l’ « Emergency Assist » émet un avertissement visuel puis sonore et si le conducteur se montre incapable de réagir, ralentit automatiquement le véhicule jusqu’à l’arrêt complet. Parmi les autres systèmes présents sur le SUV, ont peut citer l’ACC avec Front Assist, Kessy (mains libres), le système de reconnaissance des panneaux de signalisation, le détecteur d’angle mort, la fonction d’avertissement de circulation arrière « Rear Traffic Alert », le système de visualisation à 360°, le chargement sans fil (par induction) d’un smartphone, le système d’infotainement doté d’un écran HD de 8’’ (selon le niveau de finition) qui vient relever la qualité de l’habitacle et le « Park Assist 3.0 » désormais compatible avec le stationnement en créneau et en bataille.

Pour rappel, le Seat Ateca est proposé en trois finitions. La finition d’entrée de gamme Reference intégrant les fonctionnalités nécessaires du quotidien telles que la climatisation et le Media System Touch avec écran 5”, les freins de stationnement électriques ainsi que les systèmes de sécurité suivants : sept airbags, détection de somnolence, contrôle de la pression des pneus et Front Assist pour les pays de l’UE. La finition Style offre des suppléments tels que les jantes en alliage de 17”, les feux arrière à LED, la Climatronic, le volant en cuir, le mécanisme de déverrouillage de la banquette arrière situé dans le coffre et les capteurs de recul. La version haut de gamme de notre essai, l’Xcellence, est le nouveau produit phare. Cette variante de l’Ateca dispose de caractéristiques particulièrement distinctives et confortables telles la sellerie Alcantara (cuir en option), élégante et agréable au toucher, les nombreux éléments décoratifs et l’éclairage d’ambiance multicolore. À l’extérieur, l’Ateca Xcellence brille avec ses rails de toit et ses encadrements de vitres chromés, sa calandre d’un noir brillant, ses vitres sur-teintées et ses jantes en alliage 18”. Côté technologie, la version standard de l’Xcellence est équipée de projecteurs full-LED avec éclairage d’accueil, du SEAT Drive Profile, de capteurs de recul ainsi que du système Kessy et du système de caméras Top View en option.

De bonnes sensations routières

Une fois à bord, le conducteur découvre l’anneau lumineux qui entoure le bouton de démarrage, animé par des pulsations évoquant un cœur qui bat. Victime d’un retard de vol d’une demi-journée, ça sera pour une courte balade menant de l’aéroport au centre-ville de Barcelone, de quoi juste prendre la température de ce premier SUV et de se rendre compte de la visibilité arrière réduite mais qui permet également de confirmer les bonnes sensations qu’avait dégagées l’Ateca lors de sa présentation au mois de février dernier, celles d’un modèle qui a profité de tout le soin de Seat pour en faire un véritable pilier de sa croissance. De bonnes sensations qui se confirmeront le lendemain à bord d’une unité en finition Xcellence et animée par le 2.0 TDi 4Drive 190ch et 400 Nm de couple, associé à la boîte DSG7 sur un parcours long de près de 200 kilomètres.

Les premiers kilomètres se dérouleront au cœur de la capitale de la Catalogne au milieu des bouchons, une bonne occasion pour tester les différentes aides à la conduite (Traffic Jam Assit, Emergency Assist et autre détecteur d’angles morts), avant de bifurquer sur une portion autoroutière révélant un Ateca des plus vivables et à l’insonorisation plutôt soignée surtout aux allures stabilisées, le TDI se montrant légèrement présent lors des accélérations sans être envahissant. Mais c’est sur les routes sinueuses de l’arrière-pays, malgré une direction peu informative et une suspension ferme pour cause de monte 19’’, que le Seat Ateca 190ch 4Drive, doté d’un train arrière multibras qui améliore nettement la tenue de route et le maintien de caisse, allait révéler ses talents cachés en enchaînant les virages avec une étonnante facilité, aidé par un moteur musclé associé à une boite alerte et réactive en mode « Sport » ainsi qu’un châssis efficace. Un mode « Sport » facilement accessible par le biais du système Drive Profile de SEAT adapte l’Ateca aux conditions de conduite, à l’état de la route et aux préférences personnelles, par l’intermédiaire de la molette Drive Experience située sur la console centrale et proposant les profils Normal, Sport, Eco et Individuel. Les modèles dotés de la transmission 4Drive offrent en outre les profils Neige et Off-road ainsi que le contrôle Hill Descent.

Capacités off-road, le parcours en vidéo

A défaut de pouvoir tester le Seat Ateca en dehors des sentiers battus, c’est un parcours d’obstacles urbains que le constructeur ibérique a concocté aux journalistes en installant sur le port de Barcelone quatre ateliers dédiés pour faire ressortir les aptitudes hors-piste de son SUV dans différentes situations.

Un cinquième atelier était également de la partie mais dédié à la caméra 360°, le pilote devant se fier juste aux caméras pour réussir son parcours, pare-brise et vitres étant totalement recouverts. Ce système se compose de quatre caméras situées sur la calandre, sur le bouclier arrière et sur les deux rétroviseurs extérieurs couvrant l’ensemble de la zone autour de ATECA, afin d’afficher une vue de dessus du véhicule sur l’écran de la planche de bord. Ceci permet de faciliter grandement les manœuvres de stationnement dans des espaces réduits.

Ce dispositif offre également une protection supplémentaire pour les jantes en alliage : l’un des quatre modes d’affichage permet de visualiser l’une des roues ou bien les quatre, avec des lignes matérialisant leur proximité par rapport au trottoir.

Bilan

Avec son design "conventionnel", sa technologie embarquée et le bon rendement routier, le Seat Ateca est bien plus qu’un outsider dans un segment où la concurrence est plus qu’acharnée.

Portfolio

Lire également

Groupe Volkswagen : MOIA, la nouvelle société de services de mobilité du Groupe Volkswagen
Seat : Plus de détails sur la Leon Cupra 300ch
Sovac : Une remise de 100.000 DA sur la Volkswagen Golf Carat
Sovac Production S.P.A : "Une excellente nouvelle" selon Seat
Opel : Grandland X,un nouveau Crossover en catégorie compacte
Essai Peugeot 3008 GT 2.0 BlueHDi 180ch S&S : La nouvelle référence ? C’est bien parti pour !

Vos commentaires

  • ]Le 25 juin à 17:05[, par VeyronBugatti

    Merci pour l’essai détaillé Khaled, voiture forte intéressante, mais vu que le Yeti boite manuelle est à 485 unités chez nous ; reste à savoir à quelle prix en essence et diesel sera vendu chez nous cette Ateca ??:’-)):’-)):’-))

  • ]Le 16 juillet à 14:03[, par Djamel

    Salam à tous,
    Je souhaiterais des conseils entre le moteur 1.6 MPI 80ch ou le 1.5 dCI 85ch, question économie, fiabilité et endurance, qui me reviendrai le moins cher, merci.

  • ]Le 17 juillet à 22:34[, par mizand

    @VeyronBugatti
    que dire de la Rapid à 290U

  • ]Le 24 juillet à 13:14[, par The-Farmer

    Djamel c’est le 1.6 Mpi 90ch et non 80ch !
    Tout dépend de ton utilisation : ville, long trajet ...
    si vous faites plus de 30 000 par an opter pour le Dci sinon si c’est pour utilisation urbaine ou mixte le Mpi est un bon choix.

  • ]Le 27 juillet à 13:46[, par Djamel

    Merci à The-Farmer d’avoir pris la délicatesse de me répondre c’est gentil de ta part.

Répondre à cet article