Accueil du site > Actualité > Actualité > "L’usine algérienne est un atout pour l’internationalisation de (...)

Luca de Meo (CEO Seat) : "L’usine algérienne est un atout pour l’internationalisation de la marque"

2 commentaires

Publié le lundi 9 avril 2018 à 17:31, par Khaled A.

Luca de Meo, patron de Seat, a de nouveau évoqué, dans un entretien à El Watan, l’importance de l’usine Sovac Production en partenariat avec le Groupe Volkswagen dans l’internationalisation de la marque ibérique.

Quelques semaines après l’avoir déclaré lors de la présentation du bilan annuel de Seat, le chairman de Seat et chef de projet de l’usine Groupe Volkswagen/Sovac en Algérie revient une nouvelle fois sur le sujet de l’usine d’assemblage SOVAC Production S.P.A. et son importance pour la marque qu’ol dirige.

Estimant que "l’Afrique du Nord est une zone de croissance naturelle pour une marque comme Seat, qui est dans une phase d’internationalisation" l’usine Sovac Production est une chance qui nous est offerte et que nous voulons saisir" avant d’ajouter que "nos objectifs pour 2018 sont d’augmenter notre volume de production et apporter de nouveaux modèles à Relizane, comme la Leon ou notre nouveau modèle, l’Arona". Interrogé sur les conditions de réussite du développement d’une véritable industrie automobile en Algérie, Luca de Meo a rétorqué que pour développer l’industrie automobile dans le pays, une structure de fournisseurs performante, en termes quantitatifs et qualitatifs. Des composants de haute qualité provenant de partenaires locaux sont en effet une condition préalable à la compétitivité. Il nous faudra ainsi, en collaboration avec l’administration algérienne, faciliter et encourager leur installation sur le territoire".

Pour rappel, au mois d’octobre dernier, Luca de Meo avait affirmé sur les colonnes de "Eleconomista" que l’usine algérienne est une aide conséquente pour notre développement à l’international d’autant plus que l’usine de Martorell est à 90% de ses capacités avec l’entrée en production de la nouvelle Ibiza et celle de l’Arona et que Seat faisait en sorte de ne pas surcharger le système.

Vos commentaires

  • ]Le 10 avril à 15:59[, par Deviil-Boy

    Est ce vrai cette histoire de production de véhicules à moteur fonctionnant au gaz naturel ? De ce que j’ai vu ca sera des TGI.

  • ]Le 11 avril à 23:32[, par artic

    Puisque il declare cela a tout bout de champ , pourquoi il ne prend pas le taureau par les cornes et musle son partenaire algerien ,qui asfixie literalement le projet avec une poulitique tarifaire suicidaire et completement ilogique , sans de reel invistissement sur le terain ( personne n`est dupe depuis le temp ) , ni de reel partenaires sous traitants comme si souvent annance,jamais confirme ????? !!!!!

Répondre à cet article