Accueil du site > Actualité > Actualité > L’importation baisse de 61% sur les 4 premiers mois

Marché automobile : L’importation baisse de 61% sur les 4 premiers mois

5 commentaires

Publié le lundi 30 mai 2016 à 19:27, par APS

La facture d’importation des véhicules a reculé à 513 millions de dollars (usd) durant les quatre premiers mois de 2016, contre 1,31 milliard usd durant la même période de 2015, soit une baisse de 61%, a appris lundi l’APS auprès des Douanes.

Quant aux quantités importées, elles ont baissé de près de 70% avec 33.363 véhicules importés entre début janvier et fin avril 2016, contre 106.846 unités sur les quatre premiers mois de 2015, selon les données provisoires du Centre national des statistiques des Douanes (CNIS).

Les plus grosses baisses ont été enregistrées chez les concessionnaires des marques asiatiques dont les importations ont reculé dans une fourchette allant de 40 à 90% en valeur et en volume.

A rappeler que les licences d’importation des véhicules ont été attribuées en début mai en cours à 40 concessionnaires sur 80 postulants.

Fixé initialement à 152.000 unités pour l’année 2016, le contingent quantitatif d’importation des véhicules a été finalement réduit à 83.000 unités.

Le contingent des véhicules concerne ceux destinés au transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type "break" et les voitures de course) et les véhicules dédiés au transport de marchandises.

Les engins tels que les camions et tracteurs que certains professionnels importent pour le fonctionnement de leur entreprise ne sont pas concernés par le dispositif des licences.

Selon le ministère du Commerce, la facture d’importation des véhicules ne dépassera pas un (1) milliard usd en 2016, contre 3,14 milliards usd (265.523 véhicules) en 2015 et 5,7 milliards de dollars en 2014 (417.913 unités).

"Nous avons fait l’effort de réduction car il fallait rationaliser nos importations et ne plus importer de véhicules pour les stocker. Nous importerons essentiellement les véhicules dont les acheteurs sont déjà connus (à travers les commandes faites par ces derniers)", avait déclaré récemment le ministre du Commerce.

Parallèlement à l’octroi des licences, le gouvernement a exigé des concessionnaires d’engager des investissements dans le secteur des véhicules et dont un cahier des charges a été élaboré par le ministère de l’Industrie et des mines.

Dans le sillage de la chute des prix de pétrole, le gouvernement a décidé de plafonner certaines importations à travers la mise en £uvre du régime des licences d’importation.

Jusqu’à présent, les produits concernés sont les véhicules, le ciment portland gris, le rond à béton et certains produits agricoles.

Vos commentaires

  • ]Le 30 mai à 21:59[, par YOUGOURTHEN

    D’où sortent les 39% importées ?
    Ça ne devrait pas être une baisse de 100% ?

  • ]Le 31 mai à 03:10[, par mizand

    le pire c’est que les matricules 116 sont que du premium rentré en licence, le pire c’est leur nombre, on a plus de Moudjahid en 2016 qu’en 1962.

  • ]Le 31 mai à 09:27[, par cardriver

    ATTENTION soyons vigilants mes chers compatriotes !
    C’est la main étrangère qui provoque ça pour nous déstabiliser.
    soyons prudents !!!

  • ]Le 31 mai à 09:29[, par cardriver

    Heureusement qu’on a des génies nationaux et nationalistes pour nous protéger et nous montrer nos intérets.

  • ]Le 31 mai à 12:17[, par mehdi G 55

    si ils veulent baisser la facture d’importation , il faut éradiquer les licences d’importation moudjahid et enfants de chahid .... et j’en sais pas quoi ! à ma connaissance les Mercedes de chez tahkout qui affichent fièrement les éditions carlsson , brabus elles sont toutes vendues avec des licences ... mais non ils se contentent de torturer les pauvres fonctionnaires :-( pour les gens qui sont contre l’élimination totale de cette maudite licence , il faut savoir que le djihad n’est pas fait pour les grosses berlines allemandes , c’est un devoir religieux pour les musulmans . sachant que la majorité qui profite de cette bénédiction (90%) n’a rien d’un moudjahid , pour ne pas dire ha....i . pauvre algérie klawak man koul djiha .

Répondre à cet article