Accueil du site > Essais > L’essentiel, le charme italien en plus

Essai Fiat Tipo 1.3 Mutlijet 95ch : L’essentiel, le charme italien en plus

11 commentaires

Publié le mercredi 11 mai 2016 à 14:31, par Khaled A.

Après l’avant-première mondiale au Salon de l’automobile d’Istanbul en mai 2015 sous le nom Egea, la Fiat Tipo s’offre à nous pour des essais sur invitation du représentant algérien de la marque, Sodi Automotive.

Présentée officiellement en novembre 2015 par Fiat après avoir fait son avant-première au Salon d’Istanbul, en Turquie, en mai de la même année, la Tipo marque le retour du constructeur italien dans le segment des compactes. Et si la Tipo se présente en trois variantes que sont la Hatchback, la Break et la Sedan, c’est cette dernière que les responsables de la région EMEA (Europe, Middle East, Africa) ont mis à la disposition des différents organes de la région concernée, et avec les motorisations dédiées.

Simple et sans fioritures, cette version Sedan n’oublie pas d’être belle avec un coup de crayon soigné et un style italien préservé. A l’avant une grande calandre chromée, dessinant un sourire au bout duquel se placent deux optiques de taille moyenne, la partie basse du pare-chocs se dote d’une petite calandre plus standard et d’antibrouillards de part et d’autre. On note, de profil, une ligne de caisse qui part de l’optique avant jusqu’au feu arrière d’un bel effet, les poignées y sont intégrées sobrement. L’arrière suit la tendance générale avec un dessin passe-partout tout en restant élégant, à l’image des feux à la signature lumineuse particulière en forme de C. Le couvercle de coffre reprend un petit peu la forme de la calandre avant et accueille une baguette chromée avec le logo Fiat placé au centre, un petit peu plus haut, le monogramme Tipo en bas à droite et l’immatriculation au centre.

Un intérieur spacieux

A l’intérieur, il faut reconnaître que le constructeur turinois est également allé à l’essentiel en offrant à la Tipo un habitacle fonctionnel et spacieux dans des dimensions extérieures contenues (4,54 m de long, 1,78 m de large, 1,49 m de haut et un empattement de 2,64 m) qui permet d’accueillir confortablement quatre occupants (cinq si on se serre un peu) et leurs bagages dans un coffre de 520 litres. Fiat annonce que les places arrière accueillent facilement des adultes d’1,80 m (juste ma taille), mais on devrait néanmoins faire attention aux secousses sur les routes, la ligne plongeante du pavillon étant responsable de ce fait. Pour revenir au rangement, l’habitacle dispose, malgré l’absence de rangement dans les dossiers des sièges, de 12 litres pour caser ses portables, bouteilles et autres clés. La simplicité avec le charme du design extérieur de la Tipo est fidèlement reflétée en son intérieur. Le volant multifonction ressemble à celui de la 500X avec un centre plus carré et une double branche en bas. La planche de bord et sa partie haute en plastique mou sont harmonieuses avec une ligne couleur chrome qui parcourt l’habitacle de droite à gauche, contrastant avec le noir, la casquette couvre l’instrumentation analogique mais aussi l’écran tactile placé en hauteur, au-dessus des aérateurs centraux et des commandes de chauffage/climatisation. Les sièges (dur de trouver la bonne position malgré les trois possibilités de réglages) apportent une autre dose de couleur dans une version biton et de forme incurvée. Un frein à main standard et un accoudoir central complètent la donne.

Pour la dotation et selon les marchés, la Sedan offre des équipements divers tels que les 6 airbags, ABS, EBV, détection de pression des pneus TPMS et antibrouillards avec fonction cornering. En outre, le système de contrôle de trajectoire ESC comprend ASR (Gestion du grip), Panic Brake Assist (Aide au freinage d’urgence), Trailer Sway Control (Système de surveillance de remorque), Hill Start Assist (Aide au démarrage en côte, Motor Schleppmoment Regelung (Système de gestion du couple au rétrogradage), Electronic Rollover Mitigation (fonction anti-retournement), Traction Control System (Anti-patinage). La connectivité n’est pas en reste avec le système UconnectTM 7" HD LIVE avec écran tactile 7 pouces à haute résolution couleur et qui, trop petite pour ça, s’utilise comme une tablette. La dernière génération de ce système inclut une interface Bluetooth mains-libres, du streaming audio, la lecture de SMS et la reconnaissance vocale, des ports AUX et USB avec adaptateur pour iPod, des commandes au volant et, en option, une caméra de recul et le nouveau système de navigation TomTom 3D intégré. A noter que, contrairement à l’Europe et ses deux seules finitions « Easy » et « Lounge », une finition « Pop » est également au programme de la région AME.

Sans étincelle mais l’essentiel pour la route

Pour le marché AME, Fiat propose trois motorisations, en essence euro4 avec le 1.4 de 95 ch associé à une BVM6 et le 1.6 de 110 ch avec uniquement la boîte automatique AT6 tandis que la motorisation diesel l’est avec le seul 1.3 de 95 ch et associé à une boîte manuelle à 5 rapports. Et c’est cette dernière motorisation de la finition Lounge que nous avons testée sur la Fiat Tipo dans la région du Piémont turinois. Ce bloc de petite cylindrée est équipé d’un turbocompresseur à géométrie variable de dernière génération qui permet au moteur de délivrer un couple élevé à bas régime, assurant ainsi performances et réduction de la consommation et des émissions. Associé à la boîte de vitesses manuelle à 5 rapports, le moteur 1,3 16v MultiJet II délivre une puissance de 95 ch à 3 750 tr/min et un couple maximal de 200 Nm à seulement 1 500 tr/min. La vitesse maximale est quant à elle de 180 km/h et le 0 à 100 km/h est atteint en 11,7 s (deux valeurs que nous n’avons pas eu l’occasion de confirmer). La consommation en cycle mixte est annoncée par le constructeur à 5,4 l/100 km (6,1l/100km dans notre cas).

Ce moteur s’est montré très volontaire à la moindre sollicitation à bas régime avec un fonctionnement linéaire et, hormis une présence sonore assez perceptible (pas plus que celle de la concurrence, ceci dit) à partir de 3 000 tr/mn lors d’une accélération franche, il s’est avéré convaincant pour ce qu’est censé offrir un véhicule de ce segment, qui se veut entre le « low cost » et le « généraliste ». Côté tenue de route, la Tipo Sedan se montrait rassurante et les suspensions absorbaient convenablement les aspérités et irrégularités de la route de montagne abordée après un petit passage sur la voie rapide. Une route sinueuse qui, tout en relevant un travail intense d’un levier un chouia accrocheur, a confirmé le confort d’une Tipo qui s’est également montrée stable dans les virages. Certes, ce n’est pas la meilleure de la catégorie mais elle n’a pas comme obsession de l’être, la direction se montrant correcte, sans plus. Techniquement, la Fiat Tipo adopte à l’avant un schéma à roues indépendantes de type McPherson avec, selon le constructeur, "de nouvelles solutions en termes d’efficience et de poids. Les caractéristiques géométriques ont été optimisées pour réduire la perte d’adhérence, augmentant ainsi l’accélération latérale et par conséquent la tenue de route". A l’arrière, la nouvelle berline compacte à coffre de Fiat est équipée de suspensions à roues interconnectées avec pont de torsion lui aussi « revu avec l’objectif de réduire son poids grâce à l’utilisation de matériaux légers et résistants ».

Bilan

Belles lignes, intérieur spacieux et tenue de route correcte, la Fiat Tipo dispose d’atouts suffisants pour s’imposer dans son segment, à condition d’offrir ce qu’elle fait de mieux sur les marchés où elle est commercialisée, soit beaucoup pour pas cher.

Portfolio

Lire également

Usine Fiat : Berrahal comme point de chute
Fiat Pro : Fullback élu Pick-up de l’Année 2017
Sovac : Une remise de 100.000 DA sur la Volkswagen Golf Carat
Renault : Le diesel débarque sur la Mégane GT 15 
Essai Peugeot 3008 GT 2.0 BlueHDi 180ch S&S : La nouvelle référence ? C’est bien parti pour !
Alfa Romeo : La Giulia Quadrifoglio élue ‘‘Automobile de l’année’’ par Top Gear
Alfa Romeo : Présentation du SUV Stelvio le 16 novembre

Vos commentaires

  • ]Le 11 mai à 15:04[, par zgetch

    Bonjour ,
    C’est la meilleure offre du low-cost !
    esthétique ! les moteurs fiat sont éprouvés ! je pense qu’elle aura le succès escompté !
    Cordialement !

  • ]Le 11 mai à 17:04[, par mizand

    on attend la made in Bladi

  • ]Le 11 mai à 17:59[, par zorro

    Une petite remarque à toute l’équipe autoalgerie : svp les gars ne pouvez-vous pas déplacer les textes en filigrane sur les photos ,avec les reflets des véhicules ca brouille l’image !:-P

  • ]Le 11 mai à 18:01[, par zorro

    @Mizand : pourquoi le italiennes sont belles B-)

  • ]Le 11 mai à 18:19[, par LRM

    Un de vos meilleur essais, heureux de lire l’avis personnelle de Khaled A au fur et a mesure de l’article, ça change de vos precedent essaie un peu trop neutre.

    Concernent la voiture elle meme, l’équilibre de l’ensemble de l’offre m’impressionne, c’est une bonne voiture qui n’est pas la meilleur mais ne souffre pas de gros défaut en meme temps, après c’est le prix qui va decider de son succès ici, et malheureusement vue la conjoncture ça m’étonne qu’elle va conservé ce rapport qualité/prix.

  • ]Le 11 mai à 18:42[, par mizand

    @Zorro tu sais très bien que je pas te répondre publiquement à ta question, n’oublie pas que je suis marié et que je suis pour la paix dans les ménages |-)

  • ]Le 11 mai à 18:46[, par zorro

    @Mizand : je ne savais que tu est en ménage avec une caisse , après tout une italienne contre une suédoise :-))

  • ]Le 11 mai à 19:41[, par mizand

    @Zorro c’est finit avec ma Suédoise, maintenant je suis avec une Japonaise, il faut bien varier les plaisirs.
    Mon Ex http://mizand.wix.com/volvo-xc90-v8 :’-(

  • ]Le 12 mai à 10:01[, par zorro

    @Mizand : Tout mes vœux de bonheur et de prospérité avec ta dulcinée japonaise.Fort l’emblème nationale Mizand,c’était un 5 juillet non !

  • ]Le 12 mai à 14:24[, par mizand

    @zorro
    vu la neige, c’est plus Noel que le 5 juillet, pour la Japonaise franchement elle ne va pas rester longtemps entre mes mains, car il y aura bientôt autre chose, voici alors pour l’instant ma futur ex.
    mizhonda

  • ]Le 12 mai à 16:55[, par LRM

    @ mizand

    Il est toujours amusant de voir comment on peu dénicher des bonnes occaz dans les marché développé et dans un état presque irréprochable, pour pas grand chose coté finance, c’est pour ça que meme les petites bourses roulent dans de très bonne condition.

    C’est vrais que l’etat des routes joue un role, mais ça en dit long sur comment dans ces pays l’entretien de leur voitures est primordiale.

    Les mec en Algérie une voiture avec un état pareille te la vend plus chers que le neuve, franchement désespèrent.

Répondre à cet article