Accueil du site > Actualité > Actualité > L’arrêté portant approbation de l’organisation de (...)

Infrastructures routières : L’arrêté portant approbation de l’organisation de l’Algérienne des autoroutes entré en vigueur

Publié le dimanche 4 juin 2017 à 09:33, par APS

L’arrêté portant approbation par le ministère des Travaux publics et des transports de l’organisation de l’établissement "Algérienne des autoroutes" est entré en vigueur et ce, après sa publication au JO N°29.

Ainsi tel stipulé dans le dit arrêté, sous l’autorité du directeur général l’organisation de l’établissement issu de la fusion de l’Agence nationale des autoroutes (ANA) et l’Algérienne de gestion des autoroutes (AGA), comprend un secrétaire général, une cellule audit, une cellule communication et huit (8) directions.

Ces huit directions, sont celle des infrastructures, des systèmes et équipements, de l’exploitation, de l’entretien, de la planification et du développement, des finances et de la comptabilité, des affaires juridiques ainsi que de la direction de l’administration générale. Trois (3) directions régionales Centre, Est et Ouest sont, par ailleurs, prévues dans cette organisation.

Dans le détail, la direction des infrastructures est chargée, entre autres, de réaliser ou faire réaliser toutes les études nécessaires liées à la réalisation des infrastructures autoroutières, à la promotion et au développement du réseau autoroutier national et d’en assurer le suivi et le contrôle et d’assurer la coordination technique des études, projets, suivi des travaux et gestion des contrats de travaux de l’établissement.

La direction des systèmes et équipements, elle est chargée, entre autres, d’’assurer la coordination technique des études et projets, le suivi des travaux, gestion des contrats dans le volet systèmes et équipements électroniques (équipements de péage, équipements télématiques, réseaux de télécommunications, réseaux de transmission, systèmes informatiques de support à l’exploitation autoroutière).

Concernant la direction de l’exploitation, elle est chargée de planifier, de mener, de coordonner et de superviser toutes les activités d’exploitation du réseau autoroutier selon les niveaux de services établis, de gérer le trafic en temps réel sur le réseau autoroutier à partir des centres de contrôle et de procéder à l’acquisition des matériels, équipements et fournitures, en coordination avec les structures concernées.

Pour ce qui est de la direction de l’entretien, il est de son ressort notamment de planifier, de mener, de coordonner et de superviser toutes les activités d’entretien du réseau autoroutier selon les niveaux de services établis.

D’autre part, la direction de la planification et du développement est tenue entre autres prérogatives de participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique de développement de l’établissement et de consolider, de suivre et d’évaluer les plans d’action et les bilans d’activités des différentes structures de l’établissement et d’assurer le suivi des études et des projets de développement.

Pour ce qui est de la direction des finances et de la comptabilité, elle est chargée notamment de participer à l’élaboration de la politique budgétaire de l’établissement et d’assurer la gestion financière et comptable de l’établissement.

La direction des affaires juridiques est chargée essentiellement de fournir une assistance juridique inhérente aux missions et vocation de l’établissement et d’assurer, en relation avec les autres structures de l’établissement, l’élaboration et la formalisation des dossiers d’appels d’offres, des contrats et leur suivi, en conformité avec les lois et les règlements régissant la matière.

Quant à la direction de l’administration générale, elle est chargée d’assurer la gestion des ressources humaines et des moyens de l’établissement, d’élaborer et de mettre en œuvre les plans de recrutement nécessaires à l’établissement et de mettre en place et d’entretenir un système de gestion prévisionnelle des emplois, des carrières et de la mobilité.

Par ailleurs, l’arrêté précise que le secrétaire général, les directeurs centraux et les directeurs régionaux sont nommés par arrêté du ministre de tutelle, sur proposition du directeur général de l’établissement.

Répondre à cet article