Accueil du site > Actualité > Actualité > L’Algérie n’importera plus de carburant "d’ici trois ans (...)

Carburants : L’Algérie n’importera plus de carburant "d’ici trois ans maximum"

Publié le mercredi 14 mars 2018 à 09:17, par Radio Algérie

L’Algérie n’importera plus de carburant « d’ici trois ans maximum », a indiqué, Abdelmoumene Ould Kaddour, P-dg de Sonatrach, lors de la cérémonie de signature de convention pour la cession au groupe Sonatrach des parts d’ABB Italie organisée mardi à Alger.

« Le groupe s’est fixé plusieurs objectifs dans le cadre de sa nouvelle stratégie SH2030, dont le premier consiste à mettre fin à l’importation des carburants », explique le P-dg de Sonatrach

Selon M.Ould kaddour, pour ce faire, plusieurs solutions se présentent telle la transition qui consiste à faire du raffinage d’une partie du pétrole brut algérien à l’étranger (processing), et ce, pour une période bien fixée.

« Nous avons déjà commencé le processing à l’étranger, l’opération est en route, et ce, en attendant de lancer les raffineries de Hassi Messaoud et d’Alger, et en attendant également d’acquérir ou d’investir dans une raffinerie à l’étranger », a indiqué M. Ould Kaddour.

Sur la mise en œuvre de la raffinerie d’Alger, le P-dg de Sonatrach a indiqué qu’il s’agit du « premier objectif du groupe », ajoutant que « le projet est en route et nous espérons le mettre en œuvre, la fin de l’année 2018 ».

Selon le P-dg le deuxième objectif du groupe Sonatrach est le lancement de la raffinerie de Hassi Messaoud dont les appels d’offres lancés sont à l’étude.

Répondre à cet article