Accueil du site > Actualité > Actualité > Hyundai Kona Electric, la conjugaison de deux tendances

Salon de Genève 2018 : Hyundai Kona Electric, la conjugaison de deux tendances

Le Hyundai Kona electric proposera deux motorisations, une version à batterie de 64 kWh qui revendique une autonomie de 470 kilomètres, et développe une puissance maximum de 204 ch (150 kW) et une version de base, dont la batterie offre une capacité de 39,2 kWh garantissant une autonomie de 300 km avec une simple charge tandis que son moteur électrique délivre une puissance de 135 ch (99 kW). Avec un couple immédiatement disponible de 395 Nm, Kona electric affiche 7,6 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h.

Le Hyundai Kona électrique affiche sa différence par rapport à son homologue à moteur thermique principalement par sa calandre fermée qui lui confère un look plus élégant mais aussi en coefficient de pénétration dans l’air. L’habitacle de KONA electric se distingue avant tout par sa console centrale spécifique qui intègre tous les boutons grâce au module de commande électrique. Un casier de rangement supplémentaire est prévu sous la console centrale pour y ranger toutes sortes d’effets personnels. Les compteurs 7’’ haute résolution permettent au conducteur de consulter les différentes informations de conduite (vitesse, niveau de charge de la batterie, flux d’énergie et mode de conduite). La couleur de fond et l’instrumentation de bord varient en fonction du mode de conduite sélectionné.

Le Hyundai Kona electric pourra se doter de plusieurs équipements tels que l’affichage tête-haute, les sièges avant, chauffés et aérés, à réglage électrique dans huit directions, lee volant chauffant disponible (de série ou en option selon les marchés), le freinage d’urgence autonome, l’assistance active au maintien de voie, la surveillance des angles morts, le système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse et le système de détection de la fatigue du conducteur.

Répondre à cet article