Accueil du site > Actualité > Actualité > Genèse de la BMW M3, acte III

BMW : Genèse de la BMW M3, acte III

1 commentaire

Publié le mercredi 30 décembre 2015 à 10:32, par Dalil C.

C’est autour de la BMW M3 de troisième génération, portant le nom de code E46, d’avoir droit à une rétrospective en vidéo.

Après la M3 E30 puis la M3 E36, c’est en toute logique que BMW se penche sur la troisième génération de cette lignée, la M3 E46 qui a été lancée en 2000 et produite jusqu’en 2006. Une troisième mouture qui avait marqué son époque, que ce soit par son style ou ses performances.

Cette BMW M3 E46 a tout d’abord renoué avec l’esprit de l’E30, qui se voulait une voiture de course pour monsieur tout le monde, un esprit un tant soit peu dénaturé par l’E36, jugée un peu trop sage en termes de look. La M3 E46 en jette et son style est bien plus sportif et dynamique, avec sa ligne distinctive reconnaissable de loin qui a marqué toutes les générations qui ont suivi, et elle sera la toute première à afficher des ouïes latérales au niveau des ailes avant.

Plus sportive grâce à son bloc aussi, avec un tout nouveausix-cylindres en ligne de 3.2 litres développant 343 ch à 7 900 tr/mn et 365 Nm de couple à 4 900 tr/mn. Ce dernier étant associé uniquement à une transmission manuelle à 6 rapports. Elle affichait 5.1 secondes au 0 à 100 km/ et une vitesse de pointé limitée électroniquement à 250 km/h.

Cette troisième génération de M3 s’est également distinguée avec sa variante portant le nom de code SESport, pour "Special Equipment Sport", plus connue sous son nom commercial de CSL, pour Coupe Sport Lightweight. Cette version avait des attributs et équipements spécifiques ayant pour but de faire baisser le poids de la bête, cela en utilisant aluminium, plastique, fibre de verre et carbone.Elle était d’ailleurs la toute première à afficher un toit en fibre de carbone dont la texture était visible, le tout lui permettant de perdre 110 kg. Les ingénieurs s’étaient également penchés sur la transmission, le châssis, les trains roulants, le bloc produisant alors 360ch à 7 900 tr/mn et 370 Nm de couple à 4 900 tr/mn. Elle était plus dynamique et plus performante que la version standard.

La BMW M3 E46 restera à jamais l’un des plus beaux modèles de sa catégorie et de sa lignée, avec son design intemporel, ses performances et son comportement de folie pour l’époque.

Lire également

Luxury Motor Works : Le showroom de Chéraga fin prêt
Industrie automobile : Mehri et BMW lorgnent du côté de Mostaganem
BMW Group : Le premier SUV de Rolls-Royce poursuit son développement
MINI : 3 millions d’unités issues de l’usine d’Oxford
Volvo Trucks : La douceur de l’I-Shift mise en avant (Vidéo)

Vos commentaires

  • ]Le 31 décembre 2015 à 08:36[, par Flat4

    Ahhhhh la E46 !!!

    Pour moi elle restera à jamais la plus belle et plus classe de toute, que ce soit en finition M3 ou pas, cette bagnole en a fait rêver plus d’un et même aujourd’hui quand elle passe dans la rue elle fait tourner les tête !

Répondre à cet article