Accueil du site > Actualité > Actualité > Finalisation du rachat d’Opel/Vauxhall par le Groupe PSA

Marché automobile mondial : Finalisation du rachat d’Opel/Vauxhall par le Groupe PSA

Publié le mardi 1er août 2017 à 09:11, par La rédaction

Le Groupe PSA annonce aujourd’hui la finalisation (closing) du rachat des filiales Opel et Vauxhall de GM, dont le projet avait été signé le 6 mars dernierpositionnant ce nouvel ensemble comme deuxième constructeur européen.

Avec Opel et Vauxhall, Groupe PSA devient le deuxième constructeur automobile européen, et représente une part de marché de 17% au premier semestre. Fort de cette opération et avec désormais 5 marques automobile complémentaires et bien positionnées, le Groupe PSA renforcera sa présence dans les principaux marchés européens et ce socle élargi servira également sa croissance à l’international.

Opel et Vauxhall sont engagés dès aujourd’hui dans la construction d’un plan stratégique avec le soutien de PSA, dont l’objectif est de rétablir les fondamentaux économiques. Les équipes d’Opel et Vauxhall présenteront ce plan dans 100 jours et en assureront la mise en œuvre qui bénéficiera par ailleurs des synergies générées par le nouvel ensemble, estimée à terme à près de 1,7 milliards d’euro par an.

Carlos Tavares Président du Directoire de Groupe PSA déclare à cette occasion : « Nous engageons aujourd’hui avec Opel et Vauxhall une nouvelle phase du développement du Groupe PSA. Ce projet est devenu une réalité en quelques mois seulement grâce au travail remarquable des équipes que je tiens à remercier chaleureusement. Nous saurons saisir l’opportunité de nous renforcer mutuellement et de conquérir de nouveaux clients grâce à la mise en œuvre du plan de performance qu’Opel et Vauxhall mettront en œuvre. En parallèle, la mise en œuvre du plan Push to Pass reste une priorité pour les équipes, elles restent concentrées sur la réalisation des objectifs. Nous sommes confiants dans la dynamique que ces stratégies peuvent créer, pour le bénéfice de nos clients et de nos salariés. »

Répondre à cet article