Accueil du site > Actualité > Actualité > Finalement, l’unité de montage sera pour février

Ival : Finalement, l’unité de montage sera pour février

2 commentaires

Publié le mardi 6 décembre 2016 à 19:21, par Khaled A.

La sortie du premier camion Daily Iveco, produit au niveau de l’unité de montage de cette marque de véhicules à Ouled Haddadj (ouest de Boumerdès), est prévue pour février 2017, a annoncé mardi le représentant de l’entreprise devant le wali de Boumerdès, Abderrahmane Madani Fouatih.

Annoncé pour le mois de janvier prochain, le premier Iveco « Made In Algeria » issu de l’usine de montage d’Ival n’aura finalement lieu qu’au mois de février prochain.

Selon les explications fournies, sur place, par les chargés du projet à l’occasion d’une visite surprise du wali au chantier de cette usine de montage de véhicules, cette unité va assurer une production quotidienne de 4 à 6 New Daily avec un PTAC de 3,5 à 7 T, soit une capacité de 500 à 600 véhicules/an. Le montage des véhicules au niveau de ce projet, qui va générer entre 30 à 40 emplois permanents, va se faire à la main car non doté d’une chaîne de montage.

La raison est, selon les mêmes explications, que la plate-forme d’Ouled Haddadj est "provisoire", car elle sera transférée à la wilaya de Bouira. Après le transfert en question, l’unité d’Ouled Haddadj sera orienté vers l’expérimentation et l’apprentissage professionnel des techniques de montage de véhicules. Reste que selon l’APS ce transfert aura lieu dans trois ans alors que les déclarations des responsables d’Ival avaient annoncé une réception du projet final de Bouira pour le premier semestre 2017.

Pour rappel, la procédure administrative, les différentes études de sol et la viabilisation de la zone industrielle de Oued El Berdi dans la wilaya de Bouira prennent plus de temps que prévu et IVAL a décidé de mettre en application cette alternative "afin de respecter ses engagements d’investissements et répondre du coup aux attentes de sa clientèle et partenaires".

Vos commentaires

  • ]Le 6 décembre 2016 à 20:15[, par Linea R

    Enfaite l’usine dépend surtout de l’emploie du temps des ouvriers européens ,apres nous un coup de tournevis en fevrier ou en juin s’est pareil il faut juste nous appeler la veille.

  • ]Le 7 décembre 2016 à 06:06[, par arama

    Si Iveco avait choisit une wilaya a l’Ouest tout comme les autres marques, ca aurait été plus facile pour eux, ni études de sol ni chkoupi, mais la ils vont faire face a la machine bureaucratique algerienneB-)B-) jusqu’a ce qu’ils laissent tember

Répondre à cet article