Accueil du site > Actualité > Actualité > Fin de la "Convention de la Sous-traitance" du Groupe Renault

Industrie automobile : Fin de la "Convention de la Sous-traitance" du Groupe Renault

Publié le jeudi 27 avril 2017 à 22:37, par Khaled A.

Le Groupe Renault et ses partenaires algériens ont organisé ce jeudi 27 Avril, avec l’appui du Ministère de l’Industrie et des Mines, une Convention de la Sous-Traitance, pour accélérer le développement de la filière automobile en Algérie.

Regroupant plus de 200 fournisseurs locaux et internationaux venus notamment de France, d’Allemagne, de Roumanie, de Turquie, d’Iran, de Corée du Sud et du Japon, afin de s’informer sur l’état d’avancement de l’usine de Renault Algérie Production et sur les possibilités de partenariats que ce projet offre en matière de sous-traitance.

Pionnier de l’industrie automobile, le Groupe Renault s’engage à contribuer davantage au développement économique de l’Algérie, en réaffirmant son objectif de produire, d’ici à 2022, 100000 véhicules par an, avec un taux d’intégration locale de 45% en 2023. Depuis l’inauguration de l’usine de Renault Algérie Production, en novembre 2014, le Groupe Renault est passé d’un volume de production annuel de 25000 véhicules en 2015 à 42 000 véhicules en 2016, dépassant tous les objectifs annoncés. A ce jour, le projet industriel du Groupe Renault à Oran a permis à l’Industrie Algérienne de fabriquer près de 80 000 véhicules, de recruter et de former plus de 800 professionnels, d’intégrer 5 fournisseurs locaux de pièces et 150 fournisseurs de services et biens d’équipements, de créer plus de 2 000 emplois directs et indirects et d’atteindre un taux d’intégration locale de 28%.

Le Groupe Renault cible une masse d’achats en Algérie doublée en trois ans, qui intègre les achats locaux de pièces et de services pour les besoins de l’usine de Oued Tlelat. L’objectif d’intégration locale atteindra ainsi 42% à fin 2019 avec 4 ans d’avance.

Bernard CAMBIER, Directeur des Opérations de la Région Afrique-Moyen-Orient et Inde (AMI) du Groupe Renault a déclaré que « le Groupe Renault entend bien être aux côtés de l’Algérie pour l’accompagner dans sa volonté de devenir un fer de lance de l’automobile sur le continent africain, en lui faisant bénéficier de la dynamique très forte de l’Alliance Renault-Nissan. »

Guillaume JOSSELIN, Directeur Général du Groupe Renault en Algérie, se dit : « très fier de ce que nous avons pu accomplir depuis l’ouverture de l’usine Renault Algérie Production à Oued Tlelat en 2014. Renault est présente en Algérie depuis 1922, et ce nouveau chapitre de son histoire dans le pays représente un véritable succès industriel, commercial et humain. Nous œuvrons tous les jours au dépassement de nos objectifs, ce qui fait que nous sommes en avance sur tous les jalons de notre projet. Les perspectives de croissance sont importantes, et elles nous permettront de satisfaire la demande toujours grandissante de nos clients pour nos véhicules Made in Bladi. »

Répondre à cet article