Accueil du site > Actualité > Actualité > Fabrication du prototype du permis de conduire à points dès les prochaines (...)

Sécurité routière : Fabrication du prototype du permis de conduire à points dès les prochaines semaines

Publié le mardi 28 mars 2017 à 11:01, par APS

Le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemaa Talai, a annoncé lundi à Alger que la production du permis à points commencera dans les toutes prochaines semaines.

Interrogé, lors du point de presse, sur le lancement effectif de l’opération de délivrance des permis de conduire à points, M. Talaï a indiqué que le prototype de ce document avait été validé par les parties concernées et serait fabriqué "dès les prochaines semaines" par la société HB Technologies en collaboration avec les services du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales qui sont en phase de finalisation du fichier national des permis de conduire. Sur ce point, il a expliqué que le permis actuel restait valable pour tous ses détenteurs jusqu’à l’obtention du nouveau permis.

S’agissant de l’équipement des véhicules de poids lourds et les bus par le chronotachygraphe, prévu par la nouvelle loi sur la prévention routière, M. Talaï a indiqué que "tous les poids lourds, camions et bus des secteurs public et privé, sont concernés par cette disposition", révélant que ces appareils seront aussi produits localement par la société HB Technologies avec un taux d’intégration de 65%.

Lors de sa visite au siège de cette société (siège à Rouiba), M. Talaï a assisté à plusieurs présentations de systèmes billettiques contrôlables à distance, ainsi que des plateformes permettant l’achat des tickets par SMS et leur contrôle à travers des applications internet installés sur des smartphones.

Selon le directeur général de cette société, Hamid Benyoucef, son entreprise, qui exporte ses produits vers 14 pays africains, a les capacité de satisfaire la demande nationale en systèmes de tickets des transports et en permis de conduire à points, tout en relevant que sa capacité de production en cartes à puces est de 100 millions/an.

Répondre à cet article