Accueil du site > Actualité > Actualité > Exonération de 15% en réalisant une intégration nationale

Industrie automobile : Exonération de 15% en réalisant une intégration nationale

Publié le lundi 13 mars 2017 à 12:16, par Radio Algérie

Le ministre de l’Industrie a tenu de baliser les secteurs susceptibles d’accueillir des investissements tout en annonçant les domaines saturés et inviter les investisseurs à respecter le cahier des charges sans pour autant fermer les portes aux opérateurs qui peuvent investir librement.

Le ministre a exhorté, au passage, les investisseurs d’explorer de nouveaux segments citant en exemple l’industrie mécanique. A ce propos, l’invité de la rédaction de la radio Chaine 3, a rappelé tout en menaçant du retrait de contrat aux constructeurs automobiles en cas d’absence d’intégration nationale, que la loi stipule une intégration graduelle exemptée de taxes à hauteur de 15%.

Cette exonération à l’importation, expliquera-t-il, monte avec le taux d’intégration (estimé à un plafond de 40% à court terme) et descend s’il n’y a pas montée.

Répondre à cet article