Accueil du site > Actualité > Actualité > Exhibition de jeunes pilotes devant Jean Todt, président de la (...)

Sport mécanique : Exhibition de jeunes pilotes devant Jean Todt, président de la FIA

3 commentaires

Publié le jeudi 31 mars 2016 à 11:51, par Khaled A.

Le congrès de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) qui a lieu à Alger du 29 au 31 mars a été l’occasion de mettre en place le « Challenge Slalom ».

Rehaussé par la présence du président de la Fédération Internationale de l’Automobile Jean Todt, envoyé spécial de l’ONU pour la Sécurité routière et ancien directeur et administrateur de la Scuderia Ferrari, ce challenge se veut une première étape pour intégrer les jeunes dans le monde du « Kart ».

Cette opération, étendue à l’échelle mondiale, a été lancée par la FIA afin de « vulgariser ce sport qui est le premier pas dans le monde de la course automobile et également permettre au maximum de personnes de découvrir cette activité ». L’idée est de proposer des « circuits itinérants par le biais des fédérations locales afin d’offrir l’opportunité à tous de goûter aux sensations du kart et pourquoi pas révéler des graines de champions ». Sur ce dernier point, il est également utile de rappeler qu’une académie de kart vient de voir le jour au niveau de MégaKart Chéraga, une école également placée sous l’égide de la FIA.

Une école dont certains jeunes pilotes ont eu à démontrer leurs aptitudes sur le circuit improvisé au niveau du parking du Hilton et qui a vu une partie de ces gamines recevoir les félicitations et les applaudissements de l’ex-patron de la Scuderia.

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 3 avril à 09:05[, par REDUS

    quel niveau !!!! :’-( vous faites pitié FASM de mes 2

  • ]Le 3 avril à 10:34[, par bosstlm

    Pitoyable sur un parking...et mr Todt qui a plus l air gêné que autre chose vraiment a l image du pays

  • ]Le 3 avril à 14:27[, par mizand

    J’aime la photo 14, Todt à l’air vraiment impressionné par le moteur.

Répondre à cet article