Accueil du site > Essais > Evolution technologique inédite

Essai de la Porsche Panamera S Hybrid V6 de 380 ch et V6 diesel de 250 ch à Bordeaux : Evolution technologique inédite

6 commentaires

Publié le jeudi 22 septembre 2011 à 15:04, par Belkacem Bellil (Le Soir d’Algerie)

Le succès commercial international de la Panamera semble avoir ouvert l’appétit des techniciens et des ingénieurs de Porsche qui ont décidé de la décliner en deux nouvelles offres, diesel et hybride, afin « d’étendre encore davantage son audience ». D’autant que depuis son lancement en 2009, elle s’est imposée comme la berline la plus sportive du marché avec une tenue de route et des innovations technologiques typiques à ce prestigieux label germanique.

D’emblée, les puristes de la marque décèleraient un renoncement des valeurs profondes qui ont de tout temps fait la force de la marque de Stuttgart, en l’occurrence l’élégance et la puissance, mais très vite les gardiens du temple rappliquent en soulignant que la Panamera S Hybrid est « une référence en matière de performances aussi bien pour les voitures classiques qu’hybrides ». Elle affiche ainsi une puissance cumulée de l’ordre de 380 ch et surtout un couple dantesque de 580 Nm digne d’un camion.

Le moteur thermique est un V6 essence suralimenté de 3 litres développe 333 ch. La cylindrée manquante est apportée par un moteur électrique de 47 ch intégré directement dans la chaîne cinématique. Ces deux blocs peuvent être utilisés ensemble ou séparément. Les capacités de stockage limité des batteries ne permettent toutefois qu’une autonomie de 2 km en mode électrique mais qui est utilisable, du reste, jusqu’à 85 km/h en fonction du mode conduite.

Signalons la disponibilité sur cette Panamera S Hybrid d’un système inédit, puisant dans de « nouveaux potentiels » d’économie à des régimes plus élevés à travers le mode « croisière » conçu pour les autoroutes et les voies rapides, et qui permet de découpler et d’arrêter le moteur thermique en dehors des phases d’accélération.

Électrique et puissance complémentaire

Il est à souligner que la version hybride inclut également une transmission automatique ainsi que la suspension pneumatique adaptative PASM, des systèmes qui apportent un bien-être et une grande sérénité à bord. Sur les routes verdoyantes et en lacets de la région de Bordeaux, en France, nous avons pu apprécier en effet les capacités exceptionnelles de reprise de ce modèle, son comportement routier exemplaire et le confort de son habitacle feutré. Une fois au volant, on est de suite imprégné de l’ambiance Porsche et de ses spécificités esthétiques et technologiques, tels que le bloc compteur à 5 cadrans et la clef de démarrage à gauche du volant.

Sur l’écran multifonction situé sur le haut de la console centrale, le conducteur peut suivre en instantané le passage de la transmission entre les deux moteurs ainsi que le processus de rechargement des batteries. Contrairement à ses sœurs, la Panamera S Hybrid, et selon la charge des batteries, peut effectuer un démarrage tout en silence et en toute discrétion tout comme elle peut évoluer de la même manière en circuit urbain dans la limite de l’autonomie autorisée. Au-delà, le moteur thermique prend le relais et relance vivement la cadence. Il faut souligner que la gestion remarquable de cette alternance ne laisse apparaître aucune secousse ou autres à-coups au moment du passage d’un mode à l’autre. Les passagers ne ressentent rien ou presque à l’exception de la promptitude de la boîte de vitesses automatique à 8 rapports à rétrograder et s’adapter ainsi au rythme de la voiture.

Au cours de notre ballade à travers les vignobles qui s’étendent à l’infini, et qui exhibent devant nos regards ébahis des figures géométriques et un alignement qui en disent long sur la passion de leurs propriétaires et des mains expertes qui veillent à leur prospérité, on s’est adonné à un exercice de conduite économique dès lors que l’énorme couple nous y autorise amplement. Le résultat est des plus édifiants, plus de 10% d’économie de carburant sur une durée de 25 minutes cumulées. Un performance supplémentaire qui s’ajoute à un niveau de consommation déjà optimisé, 7,1l/100km. Cela étant, les limitations de vitesse généralisées en France ne nous a pas permis, hélas, de pousser le bolide dans ses derniers retranchements, sachant que la vitesse maximale de cette Panamera avoisine les 270 km/h.

Le passage bref par quelques routes secondaires a toutefois fait monter l’adrénaline de plusieurs crans mais encore loin des potentialités réelles de cette voiture d’exception. L’habitacle se révèle conforme aux normes et valeurs de la marque au blason. La sportivité et le luxe cohabitent en toute intelligence et offrent les conditions de voyage d’une limousine. Les sièges enveloppants augmentent la sensation de bien-être et de sécurité aussi bien à l’avant qu’à l’arrière où l’espace aux jambes est appréciable. La dotation en équipement tant de confort que de sécurité et autres aides à la conduite est d’une richesse qui se passe de tout commentaire.

A l’arrière, seuls deux passagers peuvent prendre place en raison du tunnel central mais avec tout le confort qui va avec. Seul bémol, le coffre à bagages où sont logées les batteries et qui se voit ainsi réduit d’une partie de ses capacités de chargement. Les clients algériens intéressés peuvent d’ores et déjà en faire la commande auprès de Sovac, la représentation exclusive de la marque au prix de 19 274 000 DA.

Le diesel puissant et confortable

L’autre version proposée est la Panamera diesel équipée d’un bloc commun au groupe et qui est déjà éprouvé sur plusieurs modèles. C’est un V6 diesel suralimenté à rampe commune qui développe une puissance de 250 ch pour un couple de 550 Nm et qui se distingue par une bonne insonorisation. Une fois à bord et les vitres remontées, on est alors bercé par un léger et chatoyant ronronnement, seul bruit qui nous parvient de l’extérieur.

Sur route, la différence avec le modèle essence est imperceptible, tant se performances sont tout aussi importantes. La boîte Tiptronic S à 8 rapports fait preuve d’une adaptabilité à toutes les situations de conduite. En mode séquentiel, le passage des vitesses prend les allures d’une conduite sportive tant recherchée par certains. La Panamera Diesel s’inscrit dans la lignée des modèles Porsche Gran Turismo en termes de dynamique et de confort de conduite à l’image de sa direction très directe et de son freinage extrêmement endurant. Elle peut être équipée en option d’une suspension pneumatique adaptative en lieu et place de la suspension de série à ressorts en acier, ce qui améliore encore davantage son comportement routier. Avec une autonomie de 1 200 km, la Panamera diesel affiche une moyenne de consommation optimisée à 6,3 litres aux 100 km. Son prix de vente en Algérie est fixé à 14 800 000 DA.

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 22 septembre 2011 à 15:46[, par sshanks22

    la plus moche porshe ever made !!!!

    mais l hybrid , sur ce genre de bolide c de la folie ..
    pour protégé l’environement , ya la toyota prius .

    et pour sovac et c 2 milliards :’-)):’-))

    merci A’A , "auto-algerie" pour l’essai .

  • ]Le 22 septembre 2011 à 16:27[, par Mus

    Et just a coté une gt3 4.0 qui émette 3 fois plus de Co2.

  • ]Le 26 septembre 2011 à 09:12[, par rallyman

    c des porsche les gars c pas des renault symbol que vous critiqué c une porsche un peut d respect pour la marque

  • ]Le 29 septembre 2011 à 13:14[, par aminerona

    Oui c’est beau c’est la belle vie, mais !!! après ? comment tu va répondre a tes actes au jugement final ? tu accepte que tu dépense un milliard et demi ou peut étre plus tandis qu’a coté de chez toi y’a des gens qui n’ont rien a manger ? des gens qui pleure ? pourquoi ? parce qu’ils ont faim , on les a vu a la télé soumalie ... c’est très grave, mais comme on dit a3ich la vie allah yahdi ma khlaq de nos jours rien n’est important sauf l’argent et tout ce qui brille , le luxe les bonnes choses les belles choses c’est inadmissible, mais encore une fois, c’est la vie de nos jours

  • ]Le 29 septembre 2011 à 16:46[, par angel1310

    @ amineroma : Ben comment alors !!! n’achète pas la 308 ... achète une simple Maruti et avec le reste envoi des dons a la Somalie ...

  • ]Le 1er octobre 2011 à 12:25[, par aminerona

    entre une porsche et une 308 ya 1200million et c’est pas du tout la méme tu sais quand ta de l’argent il faut bien vivre il faut ce faire plaisir mais il faut pas jeter cet argent par la fenetre voila pour moi 1500 c’est du gachi c’est du nimporte quoi c’est que une voiture
    la 308 ta un certain confort la porsche aussi mais la porsche c’est pour ce distingué des gens c’est pour se montrer c’est pour ....... inchallah si dieu me yernakni nchallah je vais pas devenir comme ces gens qui se paye des porche des ferrari