Accueil du site > Actualité > Actualité > "eROT", une suspension à récupération d’énergie

Audi : "eROT", une suspension à récupération d’énergie

Publié le jeudi 11 août 2016 à 15:24, par Dalil C.

Audi dévoile les recherches faites sur une nouvelle suspension qui sera, entre autres, capable de faire office de récupérateur d’énergie.

Dans le monde de l’automobile, les systèmes de récupération d’énergie sont généralement associés soit au freinage, soit à l’échappement, l’énergie émise étant alors transformée en électricité puis emmagasinée dans des batteries.

Une autre piste était à l’étude et en développement depuis quelques années, consistant à utiliser les mouvements des suspensions. Audi, qui avait déjà dévoilé il y a quelques années qu’elle explorait cette voie, vient d’annoncer officiellement avoir développé ce type de système.

Appelé "eROT", pour électromécanique amortisseurs rotatifs, ce système fonctionne par le biais d’un nouvel amortisseur rotatif. Ce dernier, monté au niveau de l’essieu arrière, répond rapidement aux sollicitions et s’adapte au style du conducteur.Il permet, selon Audi, d’éliminer la dépendance entre le rebond et la compression et également de libérer de la place dans le compartiment bagage puisqu’il est disposé horizontalement.

Un système qui est également associé à un moteur électrique.Ce dernier transforme tous les mouvements de caisse en électricité avec une moyenne de 100 à 150w, selon les tests d’Audi sur les routes allemandes qui précise que ça peut être de l’ordre de 3 watts sur une autoroute dotée d’un revêtement récent à 613 watts sur une route secondaire accidentée.

Cette électricité peut être alors utilisée dans le circuit du véhicule qui, alors, sollicite moins le moteur, ce qui permet, toujours selon Audi, d’afficher une baisse en termes d’émission de CO2 qui peut atteindre jusqu’à 3 gr par kilomètre, une marge fort appréciable sur des marchés comme l’Europe, où les normes liées à ce genre d’émission sont de plus en plus contraignantes.

Dr Stefan Knirsch, membre du Conseil pour le développement technique chez AUDI AG,a fait cette déclaration, à propos du nouveau système : " Chaque nid de poule, chaque bosse, chaque courbe induit de l’énergie cinétique dans la voiture. Les amortisseurs d’aujourd’hui absorbent cette énergie, qui est perdue sous forme de chaleur (...) Avec le nouveau système d’amortissement électromécanique inclus dans le circuit électrique de 48 volts, nous allons exploiter cette énergie et l’utiliser. Cela permet aussi d’avoir de nouvelles possibilités en termes de réglage de la suspension. "

Le "eROT", qui est basé sur un circuit électrique à 48 volts à haut rendement, n’est pour le moment pas prévu pour une mise en production.Mais Audi annonce que les résultats des premiers tests sont prometteurs et que son utilisation sur des futurs modèles de la marque reste plausible.

Portfolio

Lire également

Audi : Deux décennies, trois générations, une success story
EuroNcap : Le plein d’étoiles pour l’Audi Q2, Ford Edge, Hyundai Ioniq et Suzuki Ignis
Groupe PSA : « Batch Mobility », concours international dans le domaine des solutions de mobilité
Groupe PSA : Le Business Lab pour explorer de nouvelles activités

Répondre à cet article