Accueil du site > Actualité > Actualité > En attendant l’extension de l’usine, 30.000 châssis russes (...)

Industrie automobile : En attendant l’extension de l’usine, 30.000 châssis russes livrés à RAP

Publié le lundi 21 mai 2018 à 23:27, par Khaled A.

L’usine AvtoVAZ, marque russe détenue à 53,3% par Renault, a procédé à l’exportation vers l’usine Renault Algérie Production d’Oued Tlélat de sa 30.000ème carrosserie nue de fabrication russe, rapporte l’agence Russia Beyond.

En effet, conçue pour une Renault Logan (modèle commercialisé sur le marché algérien sous le nom de Renault Symbol), cette pièce a vu le jour au sein de l’usine Avtovaz de Togliatti (798 kilomètres au sud-est de Moscou). Si la fabrication de carrosseries débuté au sein de cette usine en décembre 2016, elle s’est développée à un rythme soutenu, la capacité de production du site ayant doublé depuis le 18 septembre 2017, pour atteindre 120 pièces par jour. À noter que l’acheminement des pièces vers l’Algérie s’effectue en deux étapes : en train jusqu’au port de Novorossiisk, sur la mer Noire, puis en bateau jusqu’au port d’Arzew, dans le pays de destination.

"Nous continuons la réalisation réussie du plus important projet d’exportation de l’industrie automobile russe. Selon le bilan de 2017, nous avons exporté plus de 20 000 carrosseries, dépassant considérablement les plans initiaux, et pour les 4 premiers mois de 2018 nous avons porté le volume total des exportations à 30 000 carrosseries depuis le début du projet, souligne ainsi Andreï Pankov, directeur général de Renault Russie, cité par Avtostat. Il s’agit de la meilleure preuve que la production russe correspond aux plus hauts standards mondiaux et est prisée sur les marchés étrangers."

Faisant actuellement du 100% d’assemblage avec 2000 références, l’usine Renault Algérie Production devrait, à la fin 2019 si tout va bien, passer au CKD en bénéficiant des nouveaux bâtiments dédiés à la tôlerie et la peinture faisant que RAP ne soit plus dans l’obligation d’importer des caisses nues puisqu’étant produits sur place permettant "permet d’ouvrir les capacités de l’intégration locales en amont sur les pièces de tôleries et pièces plastiques ce qui nous mènera plus vite à une production made in Algérie et devenir plus compétitifs en volume et avoir la possibilité d’exporter", nous avait déclaré le Directeur des Opérations de la région Afrique- Moyen-Orient -Inde, Fabrice Cambolive, au mois de mars dernier.

Répondre à cet article