Accueil du site > Actualité > Actualité > élaboration d’un plan préventif contre les inondations à travers 12 (...)

Sécurité routière : élaboration d’un plan préventif contre les inondations à travers 12 points noirs d’un plan préventif à travers 12 points noirs

Publié le dimanche 14 octobre 2018 à 09:18, par APS

L’Etablissement de maintenance des réseaux routiers et d’assainissement d’Alger (ASROUT) a élaboré un plan préventif, en prévision des fortes pluies, et ce à travers la mobilisation de plus de 120 agents et de moyens matériels au niveau de 12 points noirs, a-t-on appris samedi du même établissement.

Un programme préventif a été élaboré, sur la base du bulletin météorologique spécial (BMS) concernant d’importantes chutes de pluies, au niveau de 12 points noirs, situés dans les régions basses des communes de Sidi M’hamed, Hussein Dey, Bab El Oued, la Casbah, El Harrach, Bouzareah et Bir Mourad Rais, a indiqué à l’APS le Directeur général d’Asrout, Aiter Saâdoune, au sujet des mesures prises contre la survenue d’inondations.

Pour chaque point, dix (10) agents dotés de moyens techniques seront mobilisés en cas d’inondations, d’obstruction de regards ou d’amas de terre dans les collecteurs d’eaux pluviales, a fait savoir le même responsable. La commune de Sidi M’hamed compte 3 points noirs au niveau de la place 2 mai (Boulevard de l’ALN), qui s’étend vers la promenade des Sablettes et la Gare d’Alger, alors que la commune de Bab El Oued souffre d’un point noir au niveau du boulevard du Commandant Mira. La commune de la Casbah compte un site exposé aux inondations, qui s’étend de la gare d’Alger vers la Pêcherie, a-t-il ajouté. Selon M. Aiter, le point le plus dangereux est situé à Hussein Dey au niveau de la rue Tripoli où se trouve la voie du tramway, outre d’autres points au niveau des communes d’El Harrach, Bouzareah et Bir Mourad Rais.

En cas d’émission d’un bulletin météorologique prévoyant une forte chute de pluie à Alger, les agents d’Asrout interviennent de manière périodique et en continu au niveau des points noirs recensés à Alger déjà touchés par les inondations, car situés dans des régions basses, a indiqué le responsable. Ces agents ont été dotés de moyens techniques modernes pour faire face aux inondations, assainir le réseau d’eau des résidus de terres amassés par les pluies et les avaloirs des feuilles d’arbres et différents déchets, a ajouté l’intervenant.

En prévision de la saison hivernale, M. Aiter a fait savoir que ces services avaient procédé jusqu’à ce mois en cours à l’assainissement de plus de 67.000 avaloirs, soit 90 % des avaloirs d’Alger qui ont été nettoyés 3 ou 4 fois selon leur position, notamment ceux situés dans l’un des 12 points noirs. Alger compte près de 15.000 regards pour éviter le mélange de la terre avec l’eau potable, a rappelé le responsable qui ajouté que les agents ont procédé au nettoiement de 6393 regards, soit 45 % des regards d’Alger. Ces agents sont également chargés de l’assainissement du réseau d’eau de pluie des terres, outre plus de 2500 canalisations d’eaux usées ainsi que les caniveaux qui s’étendent sur 4314 km pour éviter l’inondation des routes par les eaux de pluie.

Répondre à cet article