Accueil du site > Essais > Dynamisme et élégance, les maîtres mots de la nouvelle Seat (...)

Essai : Dynamisme et élégance, les maîtres mots de la nouvelle Seat Ibiza

4 commentaires

Publié le mardi 23 mai 2017 à 19:09, par Khaled A.

(De Barcelone, Khaled A) La nouvelle Seat Ibiza, le modèle le plus important de la marque catalane a été complètement revu mais en conservant toujours le même esprit jeune, fonctionnel et dynamique qui a toujours caractérisé ce modèle.

Esthétiquement, la face avant et le profil dégage cette impression de Seat Leon à l’échelle réduite, ce qui est loin d’être une critique et si certains pourraient regretter un manque d’originalité, les futurs possesseurs de l’Ibiza ne peuvent que s’estimer heureux de cette appartenance familiale avec une compacte ibérique ayant fait ses preuves. Néanmoins, l’Ibiza s’offre quelques différences propres à l’image d’une signature lumineuse différentes tout en restant proche de celle de la Leon, la rendant reconnaissable de jour comme de nuit. Un visage en X et les nervures sur le capot viennent renforcer cette approche "jeune et sportive" dont de prévaut l’Ibiza depuis sa première génération. De profil, les regard est attiré par cette par les deux plis parcourant la voiture et qui offre à l’Ibiza une silhouette des plus dynamique. La partie arrière qui rompt le lien avec sa grande sœur en proposant un aspect plus travaillée avec des feux arrière s’enroulant autour de la voiture, la finition FR de notre essai apporte des détails qui font ressortir son caractère sportif, tels que les embouts d’échappement de chaque côté du bouclier arrière.

Plus compacte, plus spacieuse

L’habitacle de la nouvelle Seat Ibiza est considérablement plus spacieux. Elle est beaucoup plus large avec 87 mm de plus, plus courte de deux millimètres et plus basse d’un millimètre que le précédent modèle. La voie est plus large de 60 mm à l’essieu avant et de 48 mm à l’essieu arrière, tandis que la distance entre les essieux est de 2 564 millimètres, soit une augmentation de 95 mm. Le résultat est une voiture beaucoup plus confortable, la nouvelle Seat étant plus spacieuse à l’intérieur et plus large à l’extérieur. Par exemple, à l’arrière l’espace aux jambes compte 35 mm de plus, tandis que l’espace tête gagne 24 mm en hauteur à l’avant et 17 mm à l’arrière. Les sièges sont plus larges de 42 mm. Le coffre, dont le seuil de chargement a été abaissé, a aussi été agrandi de 63 litres, portant sa capacité totale à 355 litres et la classant première de sa catégorie.

Esthétiquement, on retrouve les mêmes étapes de design que pour les Leon et Ateca, avec une ligne horizontale adoptant le bi-ton, qui nous rappelle celui de la Skoda Fabia. Les plastiques durs, logique dans ce segment, reste agréable au toucher, même si on regrette les traces de doigts sur la bande laquée, et les ajustements sont bons. Tous les instruments et contrôles sont situés autour du conducteur et placés le plus haut possible pour éviter au conducteur de quitter la route des yeux. Comme pour la Leon et l’Ateca, le bouton de démarrage se trouve à gauche du levier de vitesses, situé au plus près du volant pour faciliter son utilisation. On ne peut s’empêcher de penser aux modèles des catégories supérieures, en raison des innombrables possibilités de personnalisation jusqu’à la possibilité de choisir la couleur de l’éclairage intérieur LED, sans oublier la technologie embarquée, comme l’écran tactile de 8 pouces et le système de connectivité Full Link.

Une dotation en hausse

Si la grosse attente sur la nouvelle Ibiza est l’arrivée, en option, d’un cockpit digital (Virtual Cockpit) vers la fin du printemtps 2018, la dotation actuelle n’est pas moins intéressente puisque les systèmes d’aide à la conduite incluent des éléments qui, bien que déjà présents sur la Leon et l’Ateca, sont tout à fait inhabituels dans cette catégorie. La nouvelle Ibiza est équipée du « Front Assist », du régulateur de vitesse adaptatif jusqu’à 210 km/h, du système d’accès et de démarrage sans clé avec un bouton de démarrage qui palpite comme un battement de cœur, d’une nouvelle génération de capteurs de stationnement à l’avant et à l’arrière ainsi que d’une caméra de recul offrant une meilleure qualité et plus de précision, visible sur le nouvel écran tactile de 8 pouces, de qualité supérieure. C’est la toute première fois que l’Ibiza bénéficie d’un grand écran tactile de 8 pouces fonctionnel et intégré. Dans l’habitacle, la fonctionnalité qui se démarque le plus dans ce nouveau modèle, est le chargeur à induction avec amplificateur de signal GSM. En termes de connectivité, la nouvelle Ibiza est une voiture 100 % connectée, grâce à trois options : « Apple Car Play », « Android Auto » et « Mirror Link ». Cette nouvelle Ibiza dispose du système audio Beats Audio qui utilise un processeur de signal numérique (DSP), 7 haut-parleurs de qualité supérieure et 8 canaux avec un amplificateur de 300 W pour restituer un son de qualité.

Plateforme MQB A0

La dernière technologie du Groupe Volkswagen, la plate-forme MQB (Modular Quer Baukasten) permet une plus grande flexibilité de fabrication et une implémentation robuste. En effet, elle supporte différents modèles et permet différents types de carrosserie dans le même segment et différentes configurations d’empattements peuvent être réalisées sur la même plateforme. Les investissements de Seat et ses dépenses en recherches et développement ces dernières années ont partiellement été allouées pour permettre d’adapter la Line 1 de l’usine de Martorell à la nouvelle plateforme MQB A0, permettant ainsi à la marque ibérique d’être la première marque du Groupe Volkswagen à pouvoir utiliser cette technologie dont profite largement l’Ibiza pour dégager un meilleur comportement dynamique.

1.0 TSI 115ch DSG6, agréable souplesse

C’est donc toujours à Barcelone que nous allons "retrouver" la nouvelle Seat Ibiza quelques semaines après avoir assisté à sa présentation au mois de janvier dernier, le départ des essais étant donné de l’aéroport du Prat pour une longue journée à bord de la finition FR, d’un éclatant "Rouge Désir", déclinée en deux versions, celle animée par le 1.0 TSI 115ch DSG6 (DSG7 sera proposée en option plus tard) ainsi que le 1.5 TSI EVO 150ch BVM6 avec désactivation de cylindres.

La finition FR se distingue par des éléments design exclusifs comme le diffuseur, une calandre exclusive, des canules d’échappement stylisées sont intégrées de part et d’autre de la face arrière, des suspensions sport, et un pack extérieur noir exclusif. A cela s’ajoutent une hauteur du châssis qui a également été réduite de 15 mm, une suspension plus rigide et offre deux modes de conduite, Normal et Sport, pour s’adapter aux préférences du conducteur ou aux conditions de la route. Il est également possible, comme sur notre modèle du jour, de profiter du Seat Drive Profile qui propose trois réglages pré enregistrés (Eco, Normal et Sport) ainsi qu’un mode Individuel permettant au conducteur de paramétrer la réponse de l’accélérateur, la direction, la suspension, l’ACC, la climatisation et la boîte de vitesses (dans les versions DSG).

Et c’est sur une distance de 100 kilomètres que la première recontre "mobile" avec l’Ibiza allait faire, revelant une nette amélioration de son confort, notre version FR proposant l’amortissement piloté, permettant à la citadine d’etre mons "sèche" sur route en usage urbain. Le moteur , hormis un creux à bas régime, retrouve toute sa verve en dépassant les 2000tr/mn pour se montrer souple, ne rechignant pas sur les dépassement tout en dégageant cette sonorité tellement typique d’un 3-cylindre, présente mais loin d’être désagréable tandis que la boîte DSG6 s’est montré agréable à l’usage. En mode "Sport", l’Ibiza efface sa direction peu incisive, pour faire preuve d’une meilleure maniabilité dans les virages serrés de l’arrière-pays catalan.

La seconde partie de l’essai nous menera jusqu’au centre de Barcelone avec la plus puissante motorisation de l’Ibiza, le 1.5 TSI Evo 150ch en boîte manuelle six rapports ( et oui, exit la Cupra, snif). Avec cette configuration, l’Ibiza profitant de la puissance pour dégager un meilleur comportement dynamique avant de faire valoir ses qualités de citadine au milieu de la capitale catalane, le mode confort, utilisé pour cette seconde partie, éffacant convenablement les aspérités de la route.

Bilan

Cette cinquième génération de la Seat Ibiza est né sous une bonne étoile en affichant un design plus viril (désolé mesdames), une riche dotation mais surtout un comportement largement amélioré en profitant de la plate-forme MBQ-A0, celle-là même qu’utilisera la prochaine génération de la Volkswagen Polo.

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 24 mai à 09:15[, par alinached

    Made in Sidi Khettab ( Relizane) ;-)

  • ]Le 24 mai à 10:32[, par Khaled A.

    Pas avant l’anéne prochaine ce modèle, les premières Ibiza issues de Relizane seront celle de la génération sortante ;)

  • ]Le 24 mai à 18:53[, par SAMTURBO

    Elle est magnifique :-)

  • ]Le 25 mai à 09:14[, par LRM

    Merci pour l’essai.

    Elle aurait mérité un meilleur traitement intérieur, la ca fait vraiment cheap avec le laqué qui n’arrange pas les choses.

Répondre à cet article