Accueil du site > Actualité > Actualité > Dix véhicules de conduite autonome au cours des quatre années à (...)

Alliance Renault-Nissan : Dix véhicules de conduite autonome au cours des quatre années à venir

3 commentaires

Publié le dimanche 10 janvier 2016 à 12:25, par La rédaction

L’Alliance Renault-Nissan lancera plus de dix véhicules dotés de la technologie de conduite autonome au cours de ces quatre prochaines années.

Le groupe automobile mondial confirme le lancement d’une gamme de véhicules équipés de capacités autonomes aux Etats-Unis, en Europe, au Japon et en Chine d’ici à 2020. Cette technologie sera déployée sur des voitures grand public "à des prix abordables", annonce le communiqué de l’Alliance, ajoutant que "la conduite autonome pourra permettre de limiter davantage l’erreur humaine qui est à l’origine d’environ 90% des accidents mortels".

Les premiers véhicules équipés du système de délégation partielle de conduite « maintien dans une file" arriveront sur le marché en 2016. Avec cette fonctionnalité, la voiture contrôle automatiquement sa position sur une voie, sur autoroute et dans les embouteillages. Les véhicules Renault-Nissan équipés du système de délégation partielle de conduite « changement de file" qui assure une gestion automatique des dangers et permet le changement de voie sur autoroute feront leur apparition en 2018. 2020 sera l’année du lancement du "mode de gestion autonome des intersections" grâce auquel la voiture pourra appréhender les intersections en ville sans intervention du conducteur.

Vos commentaires

  • ]Le 10 janvier 2016 à 14:09[, par mizand

    des voitures autonomes, quel cauchemarde pour moi, ne plus conduire, AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

  • ]Le 10 janvier 2016 à 14:10[, par mizand

    des voitures autonomes, quel cauchemarde pour moi, plus de voiture et plus de circulation sur les route, AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

  • ]Le 11 janvier 2016 à 07:11[, par trancemit0r

    bah le monde n’aura plus besoin de permis de conduire, et nous on n’a toujours pas le fameux permis à points...

Répondre à cet article