Accueil du site > Actualité > Actualité > Deux méga-stations d’essence à Chéraga et Réghaia

Naftal : Deux méga-stations d’essence à Chéraga et Réghaia

1 commentaire

Publié le dimanche 3 juillet 2016 à 10:00, par APS

Deux projets de méga-stations d’essence sont en cours de réalisation au niveau de la capitale sur l’axe de l’autoroute de Chéraga (ouest) et celle de Réghaia (est) par la Société nationale de commercialisation et de distribution de produits pétroliers (Naftal).

Ces deux méga-stations auront pour but d’assurer l’approvisionnement en carburant et atténuer la pression sur les autres stations, a annoncé samedi le P-DG de Naftal, Hocine Rizou .

"Sur les 30 stations que compte le parc des stations d’essence à Alger 20 sont en cours de rénovation et de modernisation selon les standards internationaux afin d’offrir des services de qualité au consommateur", a précisé le premier responsable de Naftal en marge de l’initiative de solidarité tenue à l’hôpital de Béni Messous.

Pour ce qui est de la disponibilité du carburant et du gaz butane durant les jours de l’Aïd el-Fitr, M. Rizou a tenu à rassurer les citoyens affirmant que les stations seront normalement alimentées.

Les stocks réservés au jour de l’Aïd sont considérables, a-t-il ajouté rappelant que les stations seront approvisionnées normalement, en quantités suffisantes et de manière régulière.

Aucune pénurie de ces matières stratégiques de large consommation ne sera signalée au niveau des stations de distribution de Naftal, et ce, à travers l’ensemble du pays, a précisé le même responsable.

Face aux comportements de consommation effrénée de la part de certains citoyens qui font leur plein par crainte d’une pénurie le jour de l’Aïd, Naftal a pris toutes les mesures nécessaires à cet effet.

Vos commentaires

  • ]Le 4 juillet à 11:23[, par Swiftoman

    Ce n’est pas de Mega-station dont on a besoin, c’est de stations de proximité. De plus en plus de station service privées ferment en ville car le prix du M² dans les grandes villes incite plutôt à vendre le terrain ou a investir dans l’immobilier (l’exemple de la station de sidiyaya ou de sovac), les marges sur le carburant sont faibles et l’évolution limitée. S’il n’y avais pas Naftal aucun particulier n’investirait plus dans une station service, surtout avec les normes de sécurité a respecter, il ouvrira plutôt une supérette... on va bientôt se retrouver à faire 15 ou 20 km et se taper 1 heure pour faire le plein dans les rares Méga-station sur les autoroutes

Répondre à cet article