Accueil du site > Actualité > Actualité > Des manoeuvres en 2016 pour améliorer la célérité d’intervention sur (...)

Sécurité routière : Des manoeuvres en 2016 pour améliorer la célérité d’intervention sur l’autoroute Est-ouest

3 commentaires

Publié le vendredi 29 janvier 2016 à 13:41, par APS

Des manœuvres visant à améliorer la célérité d’intervention des éléments de la protection civile de Aïn Defla sur l’autoroute Est-ouest seront organisées au cours de l’année 2016, a indiqué jeudi le responsable de la direction locale de ce corps constitué.

L’organisation de ces manœuvres a été rendu nécessaire par l’augmentation du nombre d’accidents mortels survenus sur l’autoroute Est-ouest en 2015, a précisé le lieutenant-colonel Abderezak Bouldjadj dans une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan des activités opérationnelles de sa direction durant la période considérée.

Il a, dans ce cadre, fait état de 420 interventions effectuées par la protection civile durant l’année 2015, en hausse par rapport à 2014 (369), faisant remarquer que la tendance a également concerné le nombre de décès (65 contre 20) et de blessés (674 contre 479) recensés sur ce tronçon routier.

Ces manœuvres, auxquels prendront part la direction de wilaya des travaux publics (DTP), l’agence de gestion des autoroutes (AGA) et les services de sécurité, comprennent notamment des exercices de simulation d’un accident majeur de la route, a-t-il expliqué, faisant remarquer que leur organisation permettront à ses éléments d’acquérir d’avantage d’expérience dans la gestion de ce genre de catastrophes.

"D’aucuns pensaient que l’autoroute Est-ouest allait soulager la RN4 (reliant Alger à Oran) qui faisait face à un grand flux de véhicules ,mais ont vite fait de déchanter au regard de l’ampleur des décès qui y ont été enregistrés durant l’année 2015 (65 personnes)", a-t-il déploré.

Le lieutenant-colonel Bouldjadj a, dans ce contexte, relevé que des accidents survenus sur l’autoroute durant l’année 2015 ont conduit au blocage de cette dernière plusieurs heures durant, pénalisant les citoyens dont certains étaient au volant de leurs véhicules pour des motifs d’une extrême urgence.

S’agissant du bilan de sa direction durant l’année 2015, le même officier a fait état de 14552 interventions englobant différents domaines, soit 819 interventions de plus par rapport à 2014. Il a fait état de 1212 interventions par mois, soit une moyenne de 40 interventions par jour.

Au sujet des accidents de la route survenus sur le territoire de la wilaya, la même source a fait état de 1523 interventions, soit 77 interventions de plus par rapport à 2014, relevant que la tendance à la hausse a également touché le nombre de décès (115 contre 100) et celui des blessés (2298 contre 1918).

Vos commentaires

  • ]Le 29 janvier à 15:17[, par KingOfTheRoad

    Il faut éduquer et sévir contre les chauffards qui bloquent la bande d’arrêt d’urgence dans les encombrements et ceux qui créent 4 voire 5 positions à l’arrêt en autoroute, alors qu’elle est tracée pour 3 voies, et ceux qui suivent les ambulances et qui se croient plus malins que les autres, bref si on commence à raconter toutes les conneries qu’on observe sur nos autoroutes on pourrait publier un bêtisier !

  • ]Le 29 janvier à 17:11[, par Ragnarök

    Il faut commencer par éduquer les soi-disant forces de l’ordre.

  • ]Le 29 janvier à 17:13[, par Ragnarök

    Et puis, je connais un officier en protection civile qui roule avec sa voiture, même quand sa femme et ses gosses sont avec lui, sur "les rails" du tramway...

Répondre à cet article