Accueil du site > Actualité > Des dizaines de bus dans la ville d’Alger équipés du GN/C d’ici (...)

Programme d’efficacité énergétique : Des dizaines de bus dans la ville d’Alger équipés du GN/C d’ici 2013

7 commentaires

Publié le lundi 25 avril 2011 à 14:09, par Hakim A.

Dans le cadre de la promotion du GN/C, plusieurs dizaines de bus dans la ville d’Alger seront équipés d’ici 2013 de ce carburant écologique et d’étendre l’opération aux autres grandes villes d’Algérie d’ici 2020.

A l’horizon 2020, il est prévu d’augmenter la part de marché du gaz de pétrole liquéfié carburant (GPL/C) dans le parc automobile à hauteur de 20%. Ce programme prévoit l’octroi d’une aide financière directe aux bénéficiaires qui souhaiteraient convertir leurs véhicules au GPL/C.

Dès le début des années 1990, un programme d’études a été initié pour la conversion au gaz naturel carburant (GN/C) des véhicules utilitaires roulant au gasoil.

Des installations ont été réalisées par Sonelgaz pour la distribution de ce carburant à une flotte expérimentale.

Le programme national de développement des énergies nouvelles et renouvelables et de l’efficacité énergétique pour la période 2011-2030 a été adopté par le Gouvernement en date du 3 février 2011.

Parmi les points de ce programme d’efficacité énergétique, l’augmentation de la part de marché du GPL/C et la promotion du GN/C

Source : Centre de développement des énergies renouvelables (CDER)

Portfolio

Vos commentaires

  • ]Le 25 avril 2011 à 16:40[, par maiden06

    C’est logique pour un payer producteur de gaz,
    c’est une bonne initiative et c’est bon pour nos poumon
    J’aimerai bien que sa sera pour tous le parc de transport en commun au mois pour l ETUSA
    ..Et si on profite de nos richesse propre, du soleil ….

  • ]Le 25 avril 2011 à 18:06[, par héma

    c’est vraiment bien

  • ]Le 25 avril 2011 à 18:22[, par modval

    A l’horizon 2020 : Excellentes nouvelles.

    (Pourvu que ce ne soit pas là d’enièmes promesses emportées par du vent de sable).

  • ]Le 25 avril 2011 à 18:26[, par Mohamed Amine MERIEM

    hum... après avoir investi dans un réseau de GPL... 30 ans durant... on refait tout et on passe au GNC ?

    Du fait de la complexité du carburant GNC, son stockage nécessitant des pressions nettement à celles du GPL.. donc des réservoirs nettement plus épais, donc plus onéreux... le passage au GNC risque de poser quelques couacs d’infrastructure.

    Cependant, il a la propriété d’être un produit du Gaz Naturel, dont l’Algérie est très riche, contrairement au GPL qui est un produit du pétrole, donc résultant de son raffinage.

    Si on doit passer au GNC... que cela se fasse de manière cohérente afin que l’on soit prêts d’ici... 10 ans.. inch’Allah

  • ]Le 25 avril 2011 à 22:59[, par raouf985

    J’ai pas trop saisie, le GNC c’est convertir des moteurs diesel pour rouler au gaz ? et non pas les moteurs essence ?

  • ]Le 25 avril 2011 à 23:02[, par Mokhtar

    vivement les solutions écologiques

  • ]Le 26 avril 2011 à 00:23[, par modval

    @ Raouf

    "Les bus au GNV ? (ou GN/C)

    Le Gaz Naturel pour Véhicule est constitué de 80% de méthane (avec de faibles quantités d’éthane, de propane, de butane et d’autres gaz). Après le charbon, le gaz naturel est le combustible fossile le plus abondant ; Le GNV est en outre une énergie primaire : il ne nécessite aucune transformation (raffinage) susceptible de polluer.

    Les caractéristiques techniques :
    Le GNV nécessite une motorisation spécifique, dérivée d’une motorisation diesel. Les modifications portent essentiellement sur la compression ainsi que sur le dispositif d’allumage et d’admission. Ces bus sont équipés d’imposants réservoirs situés sur le toit, afin que le gaz, plus léger que l’air, puisse en cas de fuite se diluer dans l’atmosphère. Le gaz nécessite en effet 6 fois plus de volume que le gazole pour une même utilisation. Les réservoirs, au nombre de 6 et d’un volume de 300 litres chacun, assurent 370 Km d’autonomie.

    Emissions de polluants :
    On constate :
    - Une réduction des émissions de Nox de 50% (les tests nationaux sur bus GNV similaires indiquent une fourchette de 10 à 13 g/km, au lieu de 30 g/km pour les bus diesel Euro II).
    - Une quasi absence de particules, responsables de fumées noires (les tests nationaux ont révélé 10 à 15 fois moins de particules que pour un bus diesel Euro II)
    - Une réduction de bruit de 5 à 8 décibels."

    (Source Atmosf’air)

    Voir aussi :

    http://french.alibaba.com/product-gs/cng-conversion-kit-for-diesel-engine-new-tech--313963425.html
    Et :
    http://www.monde-presse.com/algerie/3892-programme-defficacite-energetique-des-dizaines-de-bus-dans-la-ville-dalger-equipes-du-gn-c-dici-2013

Répondre à cet article