Accueil du site > Actualité > Actualité > Déjà un quart de siècle au sein du Groupe Volkswagen

Skoda : Déjà un quart de siècle au sein du Groupe Volkswagen

Publié le jeudi 31 mars 2016 à 10:36, par Khaled A.

Cela fait un peu plus de 25 ans, le 28 mars 1991 exactement, que le constructeur tchèque Skoda a intégré le Groupe Volkswagen, ce dernier s’offrant 31% du capital pour l’équivalent de 620 millions de marks (environ 317 millions d’euros) avant un rachat total en 2000.

Ce qui était en son temps un pari risqué s’est transformé en une belle aventure aussi bien pour la marque tchèque que pour le géant allemand. En effet, malgré le fait d’être l’un des pionniers de l’automobile (entreprise créée en 1895 et première voiture en 1905), Skoda ne produisait en cette année 1991 que 200.000 unités/an et ne disposait que de deux modèles, mais dont la fiabilité était reconnue au sein du bloc de l’Est. Un bloc qui allait s’effondrer avec la chute du mur de Berlin (1989) suivi de la réunification allemande (1990) mais surtout de la fin du Pacte de Varsovie, ce dernier permettant enfin au groupe Volkswagen de concrétiser des négociations entamées en 1987.

Une « union » qui a vu le constructeur tchèque devenir un acteur majeur en se positionnant sur une centaine de marchés dans le monde mais aussi proposer une offre large allant de la Citigo à la Superb, en passant par la Fabia, Yeti et autres Octavia, le tout proposant une quarantaine de variantes (Berlien, Combi, Scout,etc).

Un essor qui s’est fait d’une manière graduelle au cours de ce quart de siècle, le Groupe Volkswagen ayant injecté près de 11 milliards d’euros, faisant passer Skoda de 200.000 unités/an à plus de 1 million d’unités par année issues des différentes usines de Tchéquie, Chine, Russie, Inde et autres Slovaquies, Ukraine et Kazakhstan.

Lire :

- Visite de l’usine Skoda de Mlada Boleslav

- Visite du Musée Skoda

Lire également

Groupe Volkswagen : MOIA, la nouvelle société de services de mobilité du Groupe Volkswagen
Sovac Production S.P.A : Une future plate-forme d’exportation pour la région

Répondre à cet article