Accueil du site > Actualité > Actualité > Defender, la fin d’une légende !

Land Rover : Defender, la fin d’une légende !

1 commentaire

Publié le dimanche 31 janvier 2016 à 13:33, par Dalil C.

Le Defender tire officiellement sa révérence, Land Rover ayant stoppé définitivement sa production ce mois-ci.

C’est l’histoire d’une success-story qui a été initiée comme c’est le cas très souvent un peu par hasard, un utilitaire 4x4 inspiré de la fameuse Jeep Willis, une idée venue à l’esprit d’un certain Maurice Wilks qui a dessiné son premier croquis sur la plage de Red Wharf Bay et dont le choix de l’aluminium pour la carrosserie, façon carlingue d’avion de l’époque et qui est en partie à l’origine de son succès et de sa longévité, était dicté par une pénurie d’acier due aux retombées de la Seconde Guerre mondiale.

C’est ainsi qu’est née le Land Rover Série 1 en avril 1948, qui était animé par un quatre-cylindres 1.6 litre de 50ch. S’ensuivirent les Série 2, Série 3, Série 4..., les ancêtres de l’actuel Defender, un nom pris en 1991 et qui n’a plus jamais changé.

Ça y est, c’est malheureusement fini, quasiment 68 ans après la sortie de la Série 1, un bel âge pour la retraite, la production de ce mythique et légendaire 4x4 a été officiellement stoppée ce week-end, le 29 janvier à 9h29 (GMT+0) pour être plus précis. Nick Rogers, directeur de l’ingénierie de Jaguar Land Rover, avait déclaré l’année passée : « Le moment est venu d’ouvrir un nouveau chapitre. Nous voulons aller de l’avant avec un nouveau modèle. »

La dernière Land Rover est sortie donc des chaînes de fabrication, il s’agit de la 2 016 933ème unité, toutes séries et catégories confondues.

Portfolio

Lire également

Volvo Trucks : La douceur de l’I-Shift mise en avant (Vidéo)

Vos commentaires

  • ]Le 31 janvier à 16:00[, par zorro

    Bravo Dalil C : mille merci mon frère pour ce reportage , je suis un fan de ces engins la des vrai 4x4 franchisseurs et baroudeur,que de la tôle ,pas de moquette ni de cuir ni de noyer au tableau.
    ça me fait rappeler mon vieux ,qui n’est plus de ce monde et qui conduisais
    une 109 bâché série 3,les leviers rouge et jaune du crabotage et de la boite de transfert me faisait penser à des bonbon "caprice-zigomar-coucoumani"
    en regardant "DAKTARI" en noire et blanc. :’-(

Répondre à cet article