Accueil du site > Actualité > Actualité > Déclarations des responsables du Groupe Volkswagen

Volkswagen Group : Déclarations des responsables du Groupe Volkswagen

5 commentaires

Publié le jeudi 27 juillet 2017 à 18:15, par Khaled A.

Présents lors de l’inauguration de l’usine Sovac Productio SPA, Dr Herbert Diess, Président du Directoire de la marque Volkswagen et membre du directoire du groupe Volkswagen AG, et Dr Josef Baumert, Directeur de la production et de la logistique de Volkswagen Véhicules Utilitaires, estiment que Volkswagen peut désormais écrire une nouvelle histoire à succès en Afrique.

Dr Herbert Diess, Président du Directoire de la marque Volkswagen et membre du directoire du groupe Volkswagen AG, a déclaré : « Le continent africain offre de grandes opportunités de développement pour le groupe Volkswagen. Grâce à notre nouvelle usine en Algérie, nous développons avec notre partenaire SOVAC la présence des marques du groupe en Afrique du Nord. Nous apportons des technologies de pointe en Afrique, notamment avec la Golf de Volkswagen. La marque Volkswagen peut désormais écrire une nouvelle histoire à succès en Afrique. »

Présent également à cette inauguration, Dr Josef Baumert, Directeur de la production et de la logistique de Volkswagen Véhicules Utilitaires, a ajouté : « Nous nous réjouissons d’entreprendre la production du Caddy sur ce site avec notre partenaire SOVAC S.P.A. La fabrication des véhicules répond aux normes extrêmement exigeantes de Volkswagen, comme toutes nos usines dans le monde. Ceci permet d’assurer la qualité du produit qui nous lie à nos clients. Le Caddy est parfaitement adapté à une production en Algérie. Il offre des solutions flexibles et polyvalentes pour répondre aux exigences quotidiennes. Avec ses espaces de rangement très pratiques, son équipement de série complet, de nombreux systèmes d’assistance et des motorisations économiques, ce véhicule polyvalent saura satisfaire aussi bien les familles que les entreprises. En produisant à Relizane, nous nous ouvrons de nouveaux marchés et créons des postes de travail sur place. »

Vos commentaires

  • ]Le 28 juillet à 18:29[, par fviz

    j’ai voulu comprendre un peut ce qui ce passe dans le secteur de l’ industrie automobile algérienne qui s’opacifie de plus en plus a mes yeux a chaque fois que je lit une nouvelle annonce , donc j’ai chercher un peut, merci internet.
    VW(sovac) et HYUNDAI(tmc tahkout) suivent bien une feuille de route dont le principal axe et un procédé industriel nommé skd pour(semi knocked down) : C’est une technique qui consiste pour une entreprise à exporter des produits assemblés partiellement soit à ses licenciés-partenaires, soit à ses filiales industrielles. Le but est d’éviter des droits de douane élevés et conserver la valeur ajoutée technologique chez l’exportateur on voit bien le bénéfice qu’on tirent les constructeurs , ils minimisent les droits de douane puisque ce ne sont pas des produits finis et ne font aucun transfert de technologie donc pour eux c’est de l’exportation avec moins de charges. remarquez qu’on parle pas de taux d’intégration puisque dans cette phase il n’existe pas et il n’y a aucune valeur ajoutée , ni acquisition d’un savoir faire technologique.
    il existe une autre technique qui doit suivre immédiatement la première phase c’est la (ckd) pour : Completely Knocked Down. L’expression représente une technique qui consiste à exporter des produits non assemblés, notamment pour éviter des droits de douanes élevés et conserver la valeur ajoutée technologique chez l’exportateur. pour moi appart les mots en gras c’est kif kif pour notre industrie on va rien tirer de bon de l’exportation de pièces détachées manufacturées ailleurs quelles soit assemblées partiellement ou non assemblées et en plus ça fait trois ans que Renault Algérie qu’on présente comme une usine de construction n’a pas dépasser la première phase.

  • ]Le 29 juillet à 09:01[, par arama

    Pour depasser la premiere phase, il faut un tessu de sous-traitance, il doit y avoir des etreprises algeriennes qui vont commencer par la fabrication de petites pieces en premier, des parchoc, des poinier, des joints pour arriver par la suite a fabriquer le moteur TDI:o), ses PistonsB-), le bloc:-P ....... hors que nous ne sommes meme pas capable de produire ce qu’on mange:-/.

    Laissez les allemands produire les Golfs et laissez nous vendre le petrol et acheter ces GolfsB-), c’est plus simple pour tous.

    On va conduire puis c tt, ni CKD ni walou

  • ]Le 29 juillet à 19:03[, par Kareem Black

    merci pour la doc fviz , vous résumez très bien en gros ce que le nouveau ministre de l’industrie qualifie d’importation déguisée. En même temps on aurait tort de se griller avec les Allemands, on ne fait pas une véritable industrie automobile en2 3 ans, il faut aussi un réseau de sous traitants compétents et fiables conforme au cahier e charge allemand, de réputation internationale et incomparable avec la totomobile Rino et surtout un cadre législatif stable car les investisseurs ont aussi besoin d’être rassurés, donc partir sur des règles de gagnant - gagnant dés le départ pour aller vers un processus qui prendrais dans les 10 ans au minimum et si toutes les parties jouent le jeu.

  • ]Le 29 juillet à 19:06[, par fviz

    salut arama , chouette j’ai trouver plus rabat-joie que moi je rigole bien sur l’ami, je crois que l’avenir du bled ce joue en ce moment
    et que c’est tres important pour notre continuation a tous ;
    la solution se trouve surement au milieu entre leurs planification erronée (skd et ckd) qui me rappelle les années boumediene et la votre celle de vendre du pétrole et rester a jamais de faibles consommateurs soumis aux producteurs qui sont en majorité des
    "gouers" qui nous aiment beaucoup, beaucoup, beaucoup. amusons nous a trouver une solution "aya min andak nta louel khouya ?" .

  • ]Le 29 juillet à 19:23[, par fviz

    de rien kareem black , vous vous rappelez de la première impulsion et de son importance pour la viabilité du projet , je sens qu’elle n’est pas bonne en ce qui nous concerne en ALGERIE, pour moi le gouvernement a fait fausse route des le départ en misant sur ces deux techniques skd et ckd parce que même si le tissu de la sous-traitance se crée , les sous- traitants vont surement suivre ce modèle qui n’apportera rien pour nous même après dix ans, regardez SONACOME.

Répondre à cet article