Accueil du site > Actualité > Actualité > Concept Audi e-tron Sportback, l’architecture de l’e-mobilité

Salon de Shanghai : Concept Audi e-tron Sportback, l’architecture de l’e-mobilité

Publié le mardi 18 avril 2017 à 14:22, par Khaled A.

À la fois étude de style et démonstrateur technologique, voiture électrique et condensé de puissance sous la ligne d’un coupé : Audi présente un concept-car versatile au Salon de Shanghai.

L’Audi e-tron Sportback marque un jalon majeur pour Audi dans son évolution vers la mobilité électrique. Rupert Stadler, Président du Directoire d’AUDI AG, le confirme : « Notre Audi e-tron sera lancée en 2018. Elle sera la première voiture électrique de son segment adaptée à un usage au quotidien. Avec une autonomie dépassant les 500 kilomètres et l’expérience unique de la conduite électrique, nous ferons de ce SUV sportif le véhicule indispensable de la prochaine décennie. Rapidement, en 2019, nous présenterons ensuite la version de production de l’Audi e-tron Sportback, un coupé générateur d’émotions qui s’identifie dès le premier regard comme un véhicule électrique. »

Dans son habitacle résolument clair et minimaliste, le concept Audi e-tron Sportback adopte de larges écrans tactiles capacitifs logés sous l’affichage central, sur la console centrale et les panneaux de porte fournissant des informations et interagissant avec les systèmes embarqués. Les surfaces planes ornant le tableau de bord et la console centrale « flottante » créent une sensation de perspective ouverte pour les occupants des quatre sièges individuels.

La technologie d’éclairage du concept constitue une innovation visible à la fois de jour et de nuit. Les diodes Matrix LED contrôlées par voie électronique constituant les blocs optiques avant et arrière génèrent un faisceau lumineux exceptionnel. La marque aux quatre anneaux a été la première au monde à adopter la technologie d’éclairage Full LED, permettant aussi à la technologie Matrix LED, à l’éclairage laser et à la technologie OLED de réaliser des avancées majeures. Le démonstrateur technologique présenté à Shanghai permet de présenter en primeur un large panel de fonctions complexes qui projettent dans une direction nouvelle le concept de vision et d’interaction avec l’environnement du véhicule.

Les fines baguettes lumineuses logées de part et d’autre sous le capot avant – les feux diurnes – sont devenues les yeux de ce démonstrateur. Grâce à une solution combinant diodes électroluminescentes, une surface ornée de minuscules réflecteurs et une technologie de contrôle complexe, un grand nombre de mouvements animés et de signatures lumineuses peuvent être générés. Lorsque le concept e-tron Sportback démarre ou quand ses portes s’ouvrent, le système active des segments lumineux pour créer des signaux visuels dynamiques de bienvenue.

Sous les feux diurnes, de part et d’autre de la calandre Singleframe, deux blocs optiques à large spectre intègrent chacun un ensemble de quelque 250 diodes électroluminescentes. Ces blocs optiques offrent un vaste panel de possibilités pour créer des signatures graphiques ou des signaux de communication dédiés, même lorsque le véhicule est en mouvement.

Pour sa motorisation, l’e-tron Sportback fait appel à une architecture qui sera également adoptée pour de futurs modèles de production Audi à propulsion électrique : un moteur électrique sur l’essieu avant et deux moteurs électriques sur l’essieu arrière, qui entraînent les quatre roues et transforment ainsi ce coupé hautes performances en un modèle quattro tellement caractéristique d’Audi. La puissance systémique de 320 kW – qui peut même atteindre 370 kW en mode Boost, garantit des performances de choix avec notamment le 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes. Avec sa batterie de 95 kWh, l’autonomie dépasse les 500 kilomètres (norme NEDC).

A l’extérieur, la face avant de cette étude de style arbore la traditionnelle calandre octogonale Singleframe, marquée par une large découpe horizontale. Grâce aux besoins en air sensiblement moins importants du moteur électrique, disposer d’une vaste baie de calandre n’est pas nécessaire. La surface couleur carrosserie arbore un motif structuré orné du sigle aux quatre anneaux, à l’instar de la traditionnelle calandre Singleframe. La prise d’air est délimitée par une section octogonale peinte en noir, qui structure quasiment toute la largeur de la face avant. Logée entre le capot qui s’étire vers le bas, le bouclier avant et les passages de roue, cette section s’associe aux blocs optiques pour offrir à cette Audi un visage unique.

Les designers d’Audi ont également adopté un nouveau canevas pour la circulation de l’air au niveau du capot avant. Au-dessus de sa section frontale, qui plonge vers l’avant, un jonc parallèle relie les passages de roue, faisant également office de déflecteur aérodynamique. Cette architecture offre à la face avant un style sensiblement plus dynamique que l’habituelle structure avancée d’une voiture dotée d’un moteur à combustion logé à l’avant.

Au niveau des flancs du concept-car, les passages de roue échancrés avec des rebords supérieurs horizontaux soulignent l’architecture quattro. Tout en affirmant visuellement la largeur des voies et le potentiel dynamique du modèle, ces passages de roue ancrent l’e-tron Sportback dans le patrimoine génétique de la marque. Les grandes roues de 23 pouces au design technique à 6 branches mettent en exergue la présence et la sérénité de ce coupé aux dimensions imposantes. Avec sa longueur de 4,90 mètres, sa largeur de 1,98 mètre, sa hauteur de 1,53 mètre et son empattement de 2,93 mètres, l’e-tron Sportback se positionne dans le segment C, proche de l’Audi A7.

Des caméras compactes remplacent les rétroviseurs extérieurs. Cette technologie offre divers avantages en plus d’améliorer l’écoulement de l’air et de réduire les bruits aérodynamiques. L’angle mort du rétroviseur extérieur classique est ainsi quasiment éliminé, à l’instar de l’obstruction qu’il pouvait représenter au niveau de la vision diagonale vers l’avant. Les images de ces caméras s’affichent sur des écrans dédiés intégrés aux portes. Audi présente cette technologie comme un avant-goût concret en vue de la version de série qui sera lancé sur le marché en 2018.

Sources : Audi & AudiAddict

Portfolio

Répondre à cet article