Accueil du site > Actualité > Actualité > Bienvenue dans l’Usine Météo de Ford

Industrie Automobile : Bienvenue dans l’Usine Météo de Ford

Publié le dimanche 20 mai 2018 à 17:51, par La rédaction

Ford inaugure un nouveau centre de simulation climatique, capable de recréer les météos les plus exigeantes de la planète sous un même toit et permettant aux ingénieurs de tester les futurs véhicules.

Basés sur un campus qui mesure la taille d’un terrain de football, les ingénieurs Ford peuvent désormais tester les nouveaux véhicules au quatre coins du monde : de la chaleur désertique du Sahara au froid glaciaire de la Sibérie en passant par l’extrême humidité du Costa Rica, le tout sans avoir à se déplacer.

"Cette gamme de tests encore plus poussés va garantir plus de confort et instaurer davantage de confiance à nos clients, quelles que soient les conditions météo du pays dans lequel ils vivent", a déclaré Joe Bakaj, vice-président de Ford Europe, en charge du développement produit. "Traverser ce bâtiment, c’est comme voyager aux quatre coins de la planète en l’espace de quelques minutes, et nos ingénieurs vont pouvoir le faire chaque jour pour continuer à développer des véhicules d’excellente qualité".

Porté par un investissement de 70 millions d’euros, ce centre de tests intègre notamment une soufflerie inédite - une première dans le secteur automobile – capable de simuler une tempête de neige combinée à une altitude de 5 200 mètres, soit l’altitude du camp de base Nord de l’Everest. Dans d’autres salles, la température peut chuter jusqu’à -40°C, puis grimper jusqu’à 55°C, ou encore générer un taux d’humidité pouvant aller jusqu’à 95%. Des conditions extrêmes qui font de ce complexe à Cologne (Allemagne), le lieu de tous les records : le plus chaud, le plus froid, le plus humide et le plus élevé d’Europe.

Les ingénieurs Ford peuvent tester 10 véhicules simultanément, afin d’évaluer le confort, la sécurité et la durabilité, ainsi que l’électronique, le freinage, l’air conditionné, le système de chauffage, le remorquage de charges lourdes. D’autres analyses peuvent aussi être menées comme les effets de vents forts sur la carrosserie, vérifier la robustesse en cas de pluie et de neige, ou encore calculer le temps de dégivrage d’un pare-brise selon les températures extérieures.

Répondre à cet article