Accueil du site > Actualité > Actualité > BHNS, un nouveau système de transport public à l’étude

Transport urbain : BHNS, un nouveau système de transport public à l’étude

1 commentaire

Publié le mardi 25 octobre 2016 à 08:48, par APS

Le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemâa Talaï, a révélé, en outre, l’introduction du système de transport public de surface par bus à haut niveau de service (BHNS).

Soulignant qu’une réflexion est ‘‘en cours’‘ sur son mode de financement par un partenariat public/privé, l’introduction de ce nouveau système permet d’offrir un service proche de ce que peuvent offrir d’autres systèmes de transports en commun comme le tramway ou les métros mais avec un coût au kilomètre moins élevé.

Le bus à haut niveau de service (BHNS) est un système de transport datant de 2005 et utilisant l’autobus ou trolleybus et affichant une forte fréquence (5 à 10 min en heures pleines et moins de 15 min en heures creuses) avec amplitude horaire élevée (circulation la semaine, en soirée et le week-end), un parcours rationalisé avec un itinéraire intégralement ou partiellement en sites propres et un système de priorité aux feux tricolores et aux rond-points garantie par des aménagements spécifiques, un plancher bas pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite

Vos commentaires

  • ]Le 25 octobre à 15:25[, par Swiftoman

    Ça c’est une idée que je cogite depuis quelques années déjà, au lieu de construire de coûteuses lignes de Tram, il peut être suffisant dans CERTAINS cas de créer un couloir de bus exclusif, qui n’interféra pas ou très peu avec la circulation automobile et qui présentera l’avantage de la souplesse. L’exemple type qui me vient à l’esprit c’est "la Moutonniére" : Si on aménage au sein du terre plein central une voie de bus sur laquelle circuleront des navettes de double bus qui ne feront que l’aller-retour entre Alger centre et Bab Ezzouar sans jamais en sortir ça améliorerai la desserte de toute cette zone du front de mer d’Alger sans ajouter de véhicule sur les voie de circulation "générales".
    A la place de ces stupides palmiers agonisant sur les terre-plein centraux de nos autoroutes on pourrai aménager a peu de frais des voies pour bus, qui rouleraient comme des tramway mais sur pneus. Pas d’infrastructure ferroviaire à construire, pas de coûteuses rames spécifiques à acheter, pas de conducteurs à former, pas d’intersection, pas de retards à cause des embouteillages, les gens prendront le nouveau Tram-bus sans arrière pensée et du coup ça pourrait même alléger la circulation en général... oui je sais, je rêve :-)

Répondre à cet article