Accueil du site > Actualité > Actualité > Bedda examine la coopération industrielle avec l’ambassadrice de (...)

Sous-traitance : Bedda examine la coopération industrielle avec l’ambassadrice de Hongrie en Algérie

Publié le mercredi 26 juillet 2017 à 20:21, par APS

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Mahdjoub Bedda, a reçu mercredi à Alger l’ambassadrice de Hongrie en Algérie, Helga KatalinPritz, avec qui il a discuté de la coopération industrielle, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont évoqué les opportunités de partenariat existant entre les deux pays, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la sous-traitance dans l’industrie automobile, de la transformation et de l’agro-industrie, précise la même source.

Au cours de cette audience, M. Bedda a présenté à la diplomate hongroise les grandes lignes du plan d’action du gouvernement et mis l’accent sur l’importance qu’accorde l’Etat au développement des PME/PMI ainsi que la nécessité de développer la filière de la sous-traitance automobile. A cet effet, le ministre a invité les entreprises hongroises, déjà engagées dans leur pays dans des partenariats avec des grands constructeurs automobiles, à venir s’installer en Algérie, tout en affichant "son souhait de voir les deux pays réaliser des partenariats concrets avec une plus grande place accordée aux jeunes", note le communiqué.

De son coté, l’ambassadrice hongroise a souligné le soutien qu’accorde le gouvernement de son pays à l’industrie, rappelant que la Hongrie est déjà passée par une période de transition industrielle. La diplomate hongroise a fait part de la disponibilité des entreprises hongroises à venir s’installer en Algérie afin de faire profiter les PME/PMI algériennes de l’expérience acquise notamment dans le domaine de la sous-traitance.

Affirmant "la nécessité de hisser les relations économiques au niveau des relations d’amitié qui unissent l’Algérie et la Hongrie", les deux parties ont exprimé leur souhait de créer un conseil d’affaires algéro-hongrois qui sera en charge d’explorer les opportunités de partenariat entre les deux pays, selon la même source.

Répondre à cet article