Accueil du site > Actualité > Actualité > AXA Assurances Algérie continue et renforce son développement (...)

Marché automobile algérien : AXA Assurances Algérie continue et renforce son développement commercial

Publié le mercredi 12 octobre 2016 à 21:46, par Communiqué de Presse

Tout au long de l’année 2016, AXA Assurances Algérie a continué son développement commercial en mettant en place des produits et services pour répondre davantage aux besoins de ses clients particuliers et professionnels.

AXA Assurances a ainsi renforcé son offre automobile, grâce à une formule complète, au juste prix, avec des vraies couvertures. Cette offre compétitive est adaptée à tous les profils et les besoins de ses clients et comporte :
- La Tout en Un : Assurance automobile tous risques, modulable, flexible et comprenant la protection du conducteur, des passagers et des familles ainsi que la protection juridique.

- La Classic : Une formule s’adressant aux véhicules relativement récents, comprenant de réelles couvertures telles que la garantie dommage collision, la garantie vol et incendie et la garantie d’un prix bas avec des plafonds de remboursement de 30 000 à 100 000 DA.

En ce moment et jusqu’au 21 octobre pour toute souscription d’une assurance automobile, AXA propose un 2ème contrat inclus et au choix du client.

Par ailleurs, AXA Assurances a continué son déploiement sur le territoire national et compte aujourd’hui un réseau de près de 80 agences réparties dans 27 wilayas (71 au mois de juin), grâce à l’ouverture de 12 nouveaux points de vente depuis le début de cette année.

Concernant les clients entreprises, AXA Assurances confirme aussi "son positionnement de partenaire et d’assureur de référence grâce à des solutions diversifiées pour la protection de tous les risques (RC, protection de marchandises, engineering, protection du patrimoine …), à une expertise et un accompagnement constant en prévention, à l’optimisation des couvertures d’assurance et en qualité de service avec des délais de remboursement optimaux".

Répondre à cet article