Accueil du site > Actualité > Actualité > Audi Q5, ce qu’il faut retenir

Mondial de Paris 2016 : Audi Q5, ce qu’il faut retenir

3 commentaires

Publié le mardi 4 octobre 2016 à 11:19, par Khaled A.

La marque aux anneaux présente au cours de ce Mondial de Paris la seconde génération de l’un de ses modèles phares, l’Audi Q5, qui s’inspire des derniers modèles d’Ingolstadt aussi bien en design, en équipements qu’en motorisations.

La nouvelle génération de l’Audi Q5 pourrait bien paraphraser la chanson de Charles Aznavour et entonner un « j’aurais voulu être un Q7 » quand on regarde son design extérieur tellement la ressemblance avec son frère ainé est frappante. Calandre Singleframe 3D dont le contour gris contraste avec la couleur noire des lames, optiques étirées, équipées des phares LED ou Matrix LED haute-résolution avec des clignotants dynamiques au passage, sont en effet plus qu’un clin d’œil au Q7.

Le passage des roues fortement soulignés font références au système de transmission intégrale permanente quattro et la ligne de toit redescend élégamment vers une partie arrière dont le hayon s’ouvre autour des piliers C. Les feux arrière peuvent être équipé de clignotants dynamiques en option tandis que le pare-choc adopte un diffuseur qui intègre parfaitement les sorties d’échappement.

Plus grand et plus léger

Les dimensions de la nouvelle Audi Q5 augmentent avec ses 4,66 m de long, 1,89 m de large, 1,66 m de haut et un empattement de 2,82 m mais le poids à vide du véhicule a pu s’alléger de 90 kg en fonction de sa motorisation. La structure du véhicule est composée « d’un mélange de matériaux intelligent grâce à des aciers haute-résistance et la légèreté de l’aluminium, selon Audi, qui ajoute que les bruits d’air sur cette génération sont par ailleurs exceptionnellement bas tout comme le niveau de vibrations à bord, « le nouveau SUV Audi bénéficie de l’une des meilleures acoustiques sur son segment pour le confort du conducteur et de ses passagers ».

Les nouvelles dimensions de l’Audi Q5 lui permettent d’offrir encore plus d’espace que la génération sortante, les lignes horizontales de l’intérieur renforcent le sentiment d’espace. Une nouvelle climatisation sera disponible en deux versions. Le volant à trois branches multifonction est de série et peut intégrer – en option – des fonctions supplémentaires telles qu’une jante chauffante. Les sièges peuvent être équipés d’une fonction massage pneumatique en option. Dans l’obscurité, l’éclairage ambiant (de série sur la finition Design selection et en option sur les autres finitions) crée une atmosphère en 30 teintes différentes. Le siège arrière de l’Audi A5 est divisé en trois parties.

En option cette banquette peut être coulissante et bénéficier de dossiers réglables. En fonction de la position du siège arrière, le volume du compartiment à bagage varie de 550 à 610 L, soit 10 L de plus que le modèle précédent. Lorsque la banquette arrière est rabattue, ce volume peut atteindre 1 550 L. Le chargement est simplifié par des solutions intelligentes comme un compartiment à hauteur variable, un contrôle à distance du hayon électrique ou une hauteur de chargement réglable avec les suspensions pneumatiques.

Épuré si on excepte cet écran tactile surplombant les aérateurs telle une verrue, de haute technologie et raffiné, l’habitacle du Q5 est un régal pour les sens : finition premium, cuir et détails en chrome, équipements pléthoriques. Mais le « must » de l’habitacle réside dans l’adoption du « Virtual Cockpit » et son écran haute résolution de 12,3 pouces Le conducteur a le choix entre deux modes d’affichage : une vue classique affichant les instruments sous forme de compteur rond et un mode dans lequel la navigation domine. L’affichage tête-haute – projetant les informations clés sur le pare-brise – est disponible en option.

Le terminal MMI sur la console centrale est le cœur du système de commande. Dans la version haut-de-gamme du système de navigation – le MMI plus avec MMI touch – un pavé tactile est intégré au bouton poussoir/rotatif. Il reconnait les entrées de textes manuscrits ainsi que certains gestes tels que le zoom. Si la nouvelle Audi Q5 est équipée d’une transmission automatique, le système MMI comprend un pavé tactile grand format avec fonction de retour haptique. La commande du système MMI est basée sur le même système que celui des smartphones. Il offre des fonctionnalités innovantes telle la recherche par texte libre. La nouvelle fonction de commande vocale par langage naturel reconnait le langage courant. Le volant multifonction agit comme un troisième levier de commande du système de l’Audi Q5. L’affichage tête-haute est disponible en option. Il projette les informations de conduite pertinentes sur le pare-brise comme la navigation et la vitesse – des informations pouvant être rapidement compréhensibles.

Comme les Audi Q7 et A4, la nouvelle Audi Q5 est équipée d’une fonction d’auto-apprentissage nommée « personal route assist » qui, après l’activation de cette fonction, est en mesure d’apprendre les routes et destinations souvent empruntées par le conducteur et utilise ces informations pour suggérer et optimiser la planification d’itinéraire sur son prochain voyage, même si ce dernier désactive la navigation. Par ailleurs, Audi phone box relie les smartphones à l’antenne du véhicule pour une qualité de réception optimale. Elle permet également la recharge par induction selon la norme Qi. Le système audio Bang & Olufsen avec son 3D introduit une notion de hauteur. L’Audi Tablet, pour la première fois disponible sur l’Audi Q5, sert de dispositif d’info divertissement pour les passagers arrière. L’interface smartphone Audi apporte Apple CarPlay et Android Audi dans la seconde génération du véhicule.

Aides à la conduite et systèmes de sécurité

Richement équipé, l’Audi Q5 embarque une multitude d’aides à la conduite avec, parmi tant d’autres, l’assistant de sortie de stationnement perpendiculaire ou l’assistant d’évitement de collision et de changement de direction. Les systèmes préventifs sont également disponibles : le Pre sense city fait partie des équipements de série. Il prévient les collisions avec les piétons ou les véhicules et peut en cas d’urgence initier automatiquement un freinage d’urgence dans les limites du système. Enfin, park assist, lecture optique des panneaux de signalisation et assistant à la descente sont également proposés. L’assistant d’efficacité prédictive aide le conducteur à économiser du carburant en combinant les informations données par l’environnement du véhicule. Le régulateur adaptatif de vitesse (ACC), comprend le traffic jam assist, permettant au véhicule de prendre le relai en situation d’embouteillages. L’Audi active lane assist facilite la tâche du conducteur en l’aidant à rester dans sa voie. Des avertisseurs de distance avertissent le conducteur lorsque la distance de sécurité avec le véhicule le précédant n’est plus suffisante.

Cinq motorisations pour le lancement et transmission quattro ultra

La nouvelle Audi Q5 sera lancée en Europe en cinq motorisations : quatre moteurs TDI et un TFSI. Les moteurs ont une puissance jusqu’à 27 ch de supérieure tout en consommant moins de carburant. Les moteurs 2.0 TDI avec des puissances de 150 ch, 163 ch et 190 ch et le 3.0 TDI, ce dernier est le seul à disposer d’une boîte tiptronic à huit rapports, de 286 ch et 620 Nm de couple tandis que le moteurs2.0 TFSI nouvellement développé affiche une puissance de 252 ch. Parmi les grandes innovations de ce nouveau modèle se trouve également le système de transmission quattro ultra, équipement de série sur le TDI 2.0 163 ch, 190 ch et pour le 2.0 TFSI 252 ch. Le système est proposé en option sur le moteur diesel d’entrée de gamme (150 ch). Audi annonce un Q5 « extrêmement polyvalent, aussi sportive que confortable ». Ce résultat est dû à la nouvelle suspension à cinq-bras et au nouveau système de direction assistée électromécanique. La direction dynamique est disponible en option, elle varie son rapport de démultiplication en fonction de la vitesse et de l’angle de braquage. Le conducteur peut choisir entre deux modes d’extensions des ressorts de l’amortissement. Le châssis avec amortissement piloté offre des modes sensiblement différents et accessibles depuis l’Audi Drive Select. En plus d’ajuster le contrôle de l’amortissement, la nouvelle suspension pneumatique adaptative peut être utilisée pour faire varier la hauteur de caisse sur cinq niveaux. Dans l’Audi Q5 3.0 TFI, ces différents systèmes et le différentiel sport sont regroupés dans une nouvelle unité de contrôle du châssis. Avec l’Audi Drive Select, le conducteur peut sélectionner l’un des 7 modes de conduite disponibles. Les deux nouveaux modes lift/offroad et allroad soulignent le caractère offroad de l’Audi Q5.

Lire également

Audi : Deux décennies, trois générations, une success story
EuroNcap : Le plein d’étoiles pour l’Audi Q2, Ford Edge, Hyundai Ioniq et Suzuki Ignis
BMW Group : Le premier SUV de Rolls-Royce poursuit son développement
Seat : Le futur grand SUV sera produit en Allemagne
Volkswagen : Le "Park Assist" fête ses 10 ans
Audi : Quattro GmbH devient Audi Sport GmbH

Vos commentaires

  • ]Le 4 octobre à 13:06[, par elho23

    a Khaled
    a trop vouloir débiter rapidement des informations( tant mieux pour nous), on tombe dans l’erreur : le titre de cet article;-)

  • ]Le 4 octobre à 13:12[, par kakipop

    ki lyoum nchallah audi achètera peugeot :-))

  • ]Le 4 octobre à 13:57[, par Khaled A.

    Merci elho...mais sérieusement je ne sais même pas comment peugeot est apparu :’-))

    ...à moins que ça ne soit un titre pré-enregistré. Bon j’arrête de débiter alord :->:-P

Répondre à cet article