Accueil du site > Actualité > Actualité > "Aucune économie de devises en SKD", déclare M. Chahboub (Ex-PDG (...)

Industrie automobile : "Aucune économie de devises en SKD", déclare M. Chahboub (Ex-PDG SNVI)

3 commentaires

Publié le mercredi 14 décembre 2016 à 21:04, par Khaled A.

Intervenant lors de l’émission "L’invité du direct" de RadioM, Mokhtar Chahboub, expert industriel et ex-PDG de la SNVI, préconise le passage rapide vers le CKD, le SKD revenant plus cher que l’importation du produit fini.

Tout en estimant que le SKD (Semi Knocked Down) est une étape incontournable et importante dans la mise en place de l’industrie automobile en Algérie, M. Chahboub espère néanmoins que ce passage "soit de courte durée et limitée dans le temps car avec ce procédé il n’y a pas encore d’économie de devises" avant d’ajouter qu’il "faudrait passer à des étapes plus avancées comme le CKD (Completly Knocked Down) puis vers plus d’intégration". L’ancien PDG de la SNVI explique, logiquement, que "si on n’avance pas vite en intégration, les véhicules ne profiteront plus d’un certain nombre d’avantages que le code de l’investissement consent et deviendraient plus cher que le CBU (Complete Built-up Unit)".

Abordant l’aspect de la sous-traitance, M. Chahboub estime à "une soixantaine les industriels qui peuvent participer à ce processus d’intégration dans l’industrie automobile pour peu que les partenaires étrangers les assistent ». Une assistance qui permettrait à ces industriels de répondre à des cahiers des charges rigoureux des constructeurs car "cette soixantaine d’industriels n’est pas aux normes des standards requis.

Au cours de son intervention, l’ancien PDG de la SNVI est également revenu sur la genèse de l’usine Renault en Algérie.

Vos commentaires

  • ]Le 15 décembre 2016 à 03:47[, par mizand

    En Algérie on ne vas pas aller vers le CKD, mais vers le CKC (c’est cassé :’-)))

  • ]Le 18 décembre 2016 à 05:46[, par arama

    C’est Benchikh de l’automobile, zaama avec des termes en Anglais pour épater emowatin, qu’avez vous fais de la SNVI ??? il va nous dire que c’est la standardisation de Ford hhhhh

  • ]Le 19 décembre 2016 à 09:10[, par Swiftoman

    Le fait que ce monsieur ai été un ancien PDG de la SNVI est une tare en sois, mais cela n’empêche pas que ce qu’il dit est évident pour toute personne sensée : En dehors de Renault et de la future usine Peugeot, toutes les autres "usines" qui ont subitement fleuris ne sont pas de vrais usines, ce sont des ateliers de Lego. Pour l’instant, les avantages fiscaux consentis permettent aux "investisseurs" de continuer à vendre des voitures et a se remplir les poches, et quand ce ne sera plus rentables ils changeront d’activité ou bien feront pression sur le gouvernement pour changer le cahier des charges, etc...
    Nous pourront dire que nous avons une industrie automobile quand une usine sidérurgique algérienne produira des bobines d’acier de qualité "automobile", que des producteurs locaux arriveront à fabriquer du câblage, des pièces en plastique injecté, de la petite fonderie, de la tôlerie basique (roues, emboutissage de petites pièces métalliques) et des vitrages et tout ça, aux standards de qualité de l’industrie automobile mondiale. Et là les portes seront ouvertes pour le progrès, ils n’y aura même pas besoin de produire des véhicules sur place si les sous-traitants algériens deviennent fournisseurs des usines européennes et autres. Le but n’est pas d’être auto-suffisant dans toute la gamme de véhicules, le but c’est d’avoir une industrie exportatrice.

Répondre à cet article