Accueil du site > Actualité > Actualité > Accélération des travaux au niveau du tronçon d’El Tarf

Autoroute Est-Ouest : Accélération des travaux au niveau du tronçon d’El Tarf

Publié le dimanche 10 juin 2018 à 18:51, par APS

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Adelghani Zaalane, a insisté dimanche à El Tarf, sur l’accélération de la cadence du chantier du dernier segment de l’autoroute Est-Ouest, depuis la commune de Drean jusqu’au frontières tunisiennes, qui s’étend sur 84 km.

Inspectant le chantier de l’autoroute Est-Ouest dans la localité d’Ain Arem à Drean, le ministre a instruit les maitres d’ouvrage à "redynamiser les chantiers’’ et à œuvrer à avancer "avant la saison de pluies en renforçant les chantiers de ce projet en moyens humains et matériels". Il a, dans ce sens, souligné que le dernier segment du méga projet de l’autoroute Est-Ouest affiche actuellement un taux d’avancement de l’ordre de 12%.

Au cours de l’inspection des différents chantiers de l’autoroute Est-Ouest, s’étalant sur les communes de Drean, Besbes, Sidi Kaci, Zerizer, Lac des oiseaux , Ain Assel, El Traf et Khenguet Aoun, plusieurs questions liées aux contraintes de terrain ont été soulevées notamment en ce qui concerne un tronçon de 20 km inondable. In situ, M. Zaalane a instruit à l’effet de prendre toutes les dispositions nécessaires et de recourir "à un traitement très particulier’’ pour solutionner le problème. Soulignant l’impact de ce tronçon dans la facilitation des échanges économiques entre l’Algérie et la Tunisie, la fluidité du trafic et la sécurité des usagers de la route, le premier responsable du secteur a indiqué que "toutes les mesures ont été prises pour respecter l’environnement de cette région verte, réputée pour sa biodiversité et son charme discret".

Selon les explications fournies, le dernier tronçon de l’autoroute Est-ouest, qui a mobilisé 84 milliards de dinars, sera réceptionné "au plus tard avant fin 2019’’. Actuellement, les chantiers de ce segment autoroutier assure 1.030 postes d’emploi, entre mains d’œuvre locales et étrangères et mobilise 49 ateliers pour les travaux de terrassement, 43 zones de dépôts, 4 carrières d’agrégat et 17 gites de matériaux, selon les données présentées

Répondre à cet article