Accueil du site > Actualité > Actualité > 90 ans de Volvo (+ Vidéo)

Rétromobile 2017 : 90 ans de Volvo (+ Vidéo)

4 commentaires

Publié le dimanche 5 février 2017 à 08:58, par Khaled A.

Il y a 90 ans bientôt jour pour jour, naissait Volvo avec la production de sa première voiture de série, la ÖV4, au sein de l’usine suédoise de Göteborg.

Cette réalisation du rêve de Gustav Larsson et Assar Gabrielsson fut l’acte de naissance de Volvo. Nonagénaire et plus fringante que jamais, la marque scandinave démarre cette année de célébration en soutenant l’initiative du Volvo Club de France lors du Salon Rétromobile de Paris, du 8 au 12 février prochains, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, pour l’exposition de 2 modèles de la marque suédoise : la berline PV544 et le coupé P1800.

PV544 – De la Suède à l’Afrique, Volvo gagne un Safari et forge sa légende

Succédant directement à la PV444, la première voiture particulière Volvo à être produite en masse (200 000 unités), la PV544, lancée en 1958, en constitue une héritière modernisée sur de multiples plans. Avec un choix de moteurs élargi et une boîte de vitesse à 4 rapports proposée pour la première fois, de plus grandes surfaces vitrées, notamment un pare-brise bombé d’une seule pièce, et de la place pour 5 passagers, elle offrait de réels progrès en matière de performance, de sécurité et de confort.

7 versions de la PV544 ont été produites : la 544 A accueillait le moteur B16B de 1 583 cm3, la 544 B fut équipée de boîtes de vitesses à rapports synchronisés, la 544 C reçut le fameux moteur Volvo B18 (75 chevaux en version normale et 90 en version « Sport ») et quelques retouches de style visibles, les 544 E, F et G ont connu de légères évolutions au cours des années (jantes et pneus plus larges, moteur « Sport » de 95 chevaux, notamment).

Avec le modèle Volvo PV 544, la marque a véritablement initié l’exportation, notamment aux Etats-Unis. C’est aussi une voiture remarquable dans l’histoire pour avoir été la première voiture à disposer de ceintures de sécurité à trois points, une invention Volvo asseyant durablement la légitimité historique de Volvo en matière de sécurité routière.

La PV544 n’était pas en reste sur le plan des performances et a démontré sa fiabilité sur les routes les plus mythiques du Championnat Européen des Rallyes, aidant « Volvo Gunnar » Gunnar Andersson en 1958 et en 1963 et Tom Trana en 1964 à remporter le titre de Champion. Ewy Rosqvist conquit le titre dans la Coupe Féminine à son volant en 1959 et 1961. Cependant, la victoire des frères Singh dans le Safari Rallye 1965, à bord de la Volvo PV544 blanche flanquée du n°1, 1h40 devant le second concurrent (un record), dans ce rallye mondial considéré comme le plus dur, reste celle qui a forgé la légende de performance et surtout de robustesse de la PV544 et de Volvo dans le monde entier.

La Volvo PV544 en bref :

- Modèles : PV544 et PV544 Sport
- Production : 243 990 unités de 1958 à1965.
- Carrosserie : berline à 2 portes.
- Motorisations : B16 : 4 cylindres en ligne, soupapes en tête, 1 583 cm3, 79,37 x 80 mm, 60 ch. à 4 500 tr/min ou 85 ch. à 3 500 tr/min. 1961 : B18 : 1 778 cm3, 75 ch. à 4 500 tr/min ou 90 ch. à 5 000 tr/min, plus tard accrue à 95 ch.
- Transmission : boîte de vitesses manuelle 3 ou 4 vitesses.
- Freinage : hydraulique, tambours aux quatre roues.

P1800 – la Volvo du Saint et 120 fois le tour de la terre

Comme beaucoup de mythes automobiles, de nombreuses anecdotes bâtissent la légende du coupé Volvo P1800. Son style italien a en effet convaincu le Président de Volvo, sans savoir qu’il venait du fils de l’un de ses propres consultants suédois ; sa construction a débuté chez un légendaire artisan anglais ; l’indisponibilité d’une de ses concurrentes l’a consacré star mondiale de télévision ; sa déclinaison break de chasse de série est une rareté dans l’industrie automobile et l’un de ses conducteurs américains a déjà parcouru à son volant l’équivalent de 120 fois le tour de la terre ! Présenté en 1960 et produit à partir de 1961, le coupé Volvo P1800 est signé du jeune styliste suédois Pelle Petterson, récemment recruté chez le styliste italien Pietro Frua. Son père, Helmer Petterson était un des ingénieurs de Volvo ; qui aurait subrepticement « glissé » la proposition de style de son fils parmi les propositions de Frua soumis au PDG de Volvo. Anecdote encore, Pelle Petterson est devenu plus tard double médaillé olympique en voile. Il est le dessinateur et le skipper de « Sverige », le challenger suédois de la Coupe de l’America 1977, qui atteignit la finale des rounds qualificatifs.

Originellement destiné à être produit par Karman, Volvo n’ayant pas les capacités de l’accueillir sur ses chaînes, la P1800 a finalement abouti en Grande Bretagne, chez Pressed Steel pour la carrosserie et chez Jensen Motors pour l’assemblage final. La qualité de l’assemblage ne satisfaisant pas Volvo, La marque suédoise le rapatria en Suède, à Göteborg, en 1963, lui adjoignant la dénomination S, après 6 000 exemplaires « Jensen » sur les 10 000 prévus. L’usine d’Olofström, en Suède, reprendra quant à elle la production de la carrosserie en 1969, la 1800 S devenant Volvo 1800 E. La Volvo P1800 est basée sur les Volvo 121/122S, avec un empattement raccourci. Elle accueillait un tout nouveau moteur, le très fameux B18, 4 cylindres 1,8 litres, qui développa au fil du temps 100, 108, 115 puis 120 chevaux. Equipé du nouveau moteur 2.0 litres 118 chevaux en 1968, le coupé est rebaptisé P1800 E en 1969 en recevant le B20E à injection électronique Bosch D-Jetronic, nouvel arbre à cames et soupapes plus larges, qui produit 130 chevaux, puis 135 dès 1972.

Le coupé Volvo P1800 a servi de base au 1800 ES, un break de chasse 2+2 à la vitre arrière emblématique (à laquelle les compactes Volvo 480 et C30 rendront hommage 20 et 30 ans plus tard). Son moteur développe 125 chevaux et il peut être couplé à une boîte automatique à 3 rapports. Il sera produit de 1972 à 1973 à 8 078 exemplaires. La Volvo P1800 est mondialement célèbre pour être conduite par Simon Templar, alias « Le Saint », joué par Sir Roger Moore, dans la série télévisée tournée à partir de 1962. Si la Jaguar Type E avait été pressentie pour obtenir le rôle, son indisponibilité permit à la Volvo P1800 de crever l’écran à sa place ! En 2013, l’américain Irv Gordon, qui avait acheté sa 1800 S neuve en 1966 à New York, a dépassé la barre des 3 000 000 de miles parcourus à son volant (soit 4 828 032 kilomètres et 120 fois le tour de la terre), un record homologué par le Guinness Book of Records. Les Coupés Volvo qui ont suivi la P1800 ont tous en commun un style inimitable et un charisme indéniable, à l’image des « Bertone » 262C (1977-1982) et 780 (1986-1990), du C70 coupé (1996-2005, star en 1997 du film « Le Saint », aux mains de Val Kilmer, clin d’œil au P1800) décliné en C70 cabriolet (1998-2005), tous deux dessinés par les stylistes Volvo et conçus et produits avec TWR, puis du C70 coupé-cabriolet réalisé en collaboration avec Pininfarina (2006-2013).

La Volvo P1800 en bref :

- Modèles : P1800, versions P1800S, 1800S, 1800E - Break de chasse : 1800 ES
- Production : coupé : 39 414 unités de 1961 à 1972 - Break de chasse : 8 078 unités en 1972-1973
- Carrosserie : Coupé 2 portes - Break de Chasse : 2 portes, 2+2 places
- Motorisations : B18 : 4 cylindres en ligne, soupapes en tête, 1 778 cm3, 84,14 x 80 mm, 100 ch. à 5 500 tr/min, puis 108 ch. à 5 800 tr/min en 1968. 1968 : B20 : 2,0 litres, 1 986 cm3, 88,9 x 80 mm, version à carburateur en 1968, injection en 1969, 120 ch. 1800 ES de 124 et 135 ch.
- Transmissions : Boîte de vitesses manuelle 4 rapports, manuelle 4 rapports avec overdrive électrique ou boîte de vitesses automatique à 3 rapports.
- Freinage : Hydraulique, disques avant et tambours arrière, derniers modèles de coupés et tous les 1800 ES avec 4 freins à disques.
- Dimensions : longueur 4,40 m (4,38 pour le 1800 ES), empattement 2,45 m.

Vos commentaires

  • ]Le 5 février à 15:40[, par mizand

    c est tout ce que vous avez trouvé dans les 90 ans de Volvo :-(

  • ]Le 5 février à 17:35[, par Khaled A.

    C’est les deux modèles mis en avant lors du retromobile et non pas les seuls en 90 ans :)

  • ]Le 6 février à 15:04[, par mizand

    il en aurai pu en mettre plus

  • ]Le 6 février à 16:33[, par VeyronBugatti

    @ Khaled

    HS

    Y a t’il moyen d’voir les ventes par marques et model de l’année 2016 (notamment avec l’AC2A) ??? Ou bien c’est le blackout total ????

    Surtout que les ventes sont ridicules !!!!!!!!!!!!!!!

Répondre à cet article