Accueil du site > Actualité > 80 millions de dollars partent en fumée dans les embouteillages juste sur (...)

Algérie : 80 millions de dollars partent en fumée dans les embouteillages juste sur Alger selon un chercheur

3 commentaires

Publié le dimanche 26 juillet 2015 à 14:19, par Dalil C.

Selon le professeur Chems Eddine Chitour, les embouteillages sur Alger font « brûler » pas moins de 80 millions de dollars par an !

Chems Eddine Chitour, titulaire d’un ingéniorat en génie chimique et d’un doctorat ès-sciences, est professeur de thermodynamique et économie du pétrole à l’Ecole nationale polytechnique d’Alger. Mais il a également enseigné la physico-chimie des surfaces, le raffinage, la pétrochimie et l’économie de l’énergie. C’est dire combien ce dernier maîtrise le sujet des énergies fossiles.

Le professeur Chems Eddine Chitour s’est exprimé récemment lors d’une conférence organisée par TEDxCasbah, la déclinaison algérienne des fameuses conférences TED pour "Technology, Entertainment and Design" initiées depuis 1984 par l’organisation à but non lucratif Sapling Foundation. Ces conférences ont pour but de mettre en avant des idées et des approches qui méritent d’être diffusées et pourraient changer le monde.

Lors de la tenue de cette dernière édition, le professeur Chems Eddine Chitour a tenu une conférence d’un peu plus d’un quart d’heure où il a tout naturellement abordé ses sujets de prédilection, à savoir les énergies fossiles et plus précisément les alternatives au gaz de schiste.

Au cours de son allocution, ce dernier a abordé un sujet qui concerne le monde automobile, un secteur tout naturellement indissociable du pétrole puisque tous les véhicules - du moins en Algérie - sont animés par l’un des dérivés de l’or noir, que ce soit l’essence, le gasoil ou le gaz. Et il a mis le doigt sur l’un des sujets sensibles du moment : les embouteillages !

Un phonème qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui, à raison d’une heure par jour, fait gaspiller 100 litres de carburant par voiture en une année. Avec près d’un million de voitures concernées, on en est à environ 80 000 tonnes, soit l’équivalent de quelque 80 millions de dollars ... et cela juste sur Alger !

Quatre-vingt millions de dollars américains qui, selon le professeur Chems Eddine Chitour, partent en fumée juste pour la capitale, c’est dire l’ampleur du gaspillage qui touche l’Algérie. Un gaspillage monumental qui affecte le pouvoir d’achat du citoyen, ce qui va s’impacter tout naturellement sur l’économie nationale, mais c’est aussi une grosse perte pour l’Etat puisqu’une bonne partie de l’essence est importée de l’étranger après raffinement.

Dans cette période où une campagne est lancée par l’Etat afin de minimiser les importations, et donc les dépenses, et préserver les réserves de changes, ce volet devrait sérieusement être pris en compte.

Voici l’intégralité de l’intervention du professeur Chems Eddine Chitour :

Source : TEDxCasbah et TEDx Talk

Portfolio

Lire également

Vos commentaires

  • ]Le 26 juillet 2015 à 18:54[, par mizand

    Un grand monsieur avec un grand savoir, j ai toujours admiré ses connaissances.

  • ]Le 26 juillet 2015 à 19:56[, par Naventador

    Et oui, d’ou l’importance de developper tout type de transport en commun et surtout supprimer les barrages routiers qui bloques les automobilistes......

  • ]Le 26 juillet 2015 à 22:43[, par mizand

    La fumée n a jamais était bonne

Répondre à cet article