Accueil du site > Actualité > Actualité > 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de marchandises pour (...)

SNTF : 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de marchandises pour équilibrer la balance

Publié le dimanche 2 avril 2017 à 17:47, par Radio Algérie

Pour équilibrer sa balance, la SNTF doit transporter 60 millions de voyageurs et 17 millions de tonnes de marchandises, a déclaré ce matin le DG de la SNTF, Yacine Bendjaballah

Le rail est en plein essor. De nouvelles lignes sont entrées en service et d’autres sont en réalisation. Cependant, le transport par rail demeure marginal. C’est ce qu’a relevé, ce matin, le DG de la SNTF, Yacine Bendjaballah précisant que son entreprise devrait atteindre les 60 millions de voyageurs et les 17 millions de tonnes de marchandises pour compter sur ses propres recettes. Invité de la rédaction de la radio Chaine 3, M. Bendjaballah estime que cet objectif est à la portée de la société qui fait en sorte de s’adapter.

En ce qui concerne le transport de personnes, la SNTF est passé de 20 à 37 millions de voyageurs. Avec l’entrée en service de la nouvelle ligne Alger-Tizi Ouzou, prévue pour ce 15 avril, ce nombre sera porté de « 6 à 8 %», d’après ses prévisions.

De nouvelles lignes seront, également, mises en service telles, détaille-t-il, celle reliant Oran à Saida, dont les essais technique débuteront le 8 avril prochain. Il annonce, en outre, le renforcement des dessertes sur la ligne Oran – Béchar par l’introduction de deux trains/jour. De nouvelles lignes de banlieues sont, d’autre part, prévues dans les régions d’Oran, Constantine, Annaba et Alger (Agha- Aéroport).

En plus de la modernisation de ses lignes, la SNTF compte acquérir de nouveaux autorails et entreprendre la rénovation de ses anciens trains afin de s’adapter à une demande de plus en plus exigeante. « Avant la fin de l’année en cours, toutes les rames seront équipées de système de climatisation ultramoderne », promet l’invité de la Chaine 3.

Pour ce qui est du fret, ajoute-t-il, la SNTF ambitionne d’augmenter sa part de marché de 17%, d’ici 2023. En plus du contrat signé en début de l’année avec la Sonatrach pour assurer le transport des tubes de Djendjen à Touggourt, il ajoute que la SNTF compte renforcer son réseau de transport destiné à relier les ports aux zones industrielles de Ballara, d’El hadjar, de Hassi Messaoud….

Il souligne, par ailleurs, que pour atteindre ses objectif, la SNTF doit également améliorer ses capacité de transport. Dans ce sens, il a rappelle que son entreprise a acquis 30 locomotives, dont les 10 dernières seront réceptionnées le 10 avril, en ajoutant que les ateliers de la STNF ont lancé des travaux d’adaptation du parc wagons pour l’adapter aux transports des diverses marchandises.

Modernisation de la ligne Alger-Oran et des perturbations sur la ligne Alger-El Afroune

Le train à grande vitesse reliant Alger et Constantine n’est pas pour demain, a répondu M. Bendjaballah à une question d’un auditeur. « Pour le moment tous les efforts sont concertés sur la modernisation de la ligne Alger-Oran », a-t-il déclaré.

Des travaux de modernisation de cette ligne, annonce-t-il, seront bientôt lancés. S’excusant auprès des usagers à propos des perturbations que ces travaux vont engendrer sur la ligne Alger-El Affroun, le DG de la SNTF promet, pour bientôt, un train qui va relier la capitale et Oran en 4 heure seulement avec une fréquence d’un convoi toutes les 2 heures.

Répondre à cet article