Accueil du site > Actualité > Actualité > 6 assiettes de terrain à travers le territoire national pour réaliser des (...)

Sports mécaniques : 6 assiettes de terrain à travers le territoire national pour réaliser des circuits de course

Publié le mardi 2 mai 2017 à 12:32, par APS

La Fédération algérienne des sports mécaniques (FASM) a bénéficié, lors des deux dernières années (2016 et 2017), de six assiettes de terrains à travers le territoire national, pour la réalisation de plusieurs circuits de courses dans les différentes spécialités,a indiqué lundi le premier vice-president de la FASM Amir Ben Omar.

Selon le même responsable, les autorités locales misent sur l’apport de la discipline pour la promotion et le développement de l’activité touristique.

"Les tractations pour la réalisation du complexe dédié aux sports mécaniques dans la commune de Laayoune (Daïra de Khemisti) dans la wilaya de Tissemsilt, ont déjà commencé. Nous avons rencontré des opérateurs économiques intéressés par le projet, alors que les procédures pour l’acquisition des 75 hectares sont en cours entre les services de la wilaya de Tissemsilt et le ministère de la Jeunesse et des Sports", a déclaré Ben Omar à l’APS, en marge de la course de moto cross sur sable "Enduro" sur la plage de Tichy à Béjaia.

"Nous avons également bénéficié de cinq autres assiettes de terrain à travers le territoire national lors des deux dernières années pour la réalisation de plusieurs circuits de course. Il s’agit de 7 hectares à Blida, 45 hectares à Djelfa, 4 hectares à Oran, 4 hectares à Bejaia et 12 hectares à Bouira", a détaillé Amir Ben Omar.

L’instance fédérale qui compte diversifier ses activités à travers l’organisation de courses dans les différentes spécialités (auto, moto, carting) pour la promotion des sports mécaniques, est appelée à attirer des investisseurs pour mener à bien leur projets.

"Maintenant, c’est à nous de débattre et ressortir les meilleures propositions pour mener à bien nos projets et se mettre au travail pour trouver les investisseurs susceptibles de mettre de l’argent dans notre sport", a ajouté le premier vice-président de la FASM.

Répondre à cet article