Accueil du site > Actualité > Actualité > 2.0 TDI EA288 Evo, le nouveau diesel hybride de Volkswagen

Volkswagen Group : 2.0 TDI EA288 Evo, le nouveau diesel hybride de Volkswagen

1 commentaire

Publié le mardi 8 mai 2018 à 17:00, par La rédaction

Volkswagen va enrichir sa gamme de modèles avec une série de systèmes de conduite entièrement allant de moteurs hybrides légers économiques avec technologie 48V aux nouveaux moteurs diesel high-tech également disponibles en variante hybride en passant par un nouveau moteur à gaz naturel.

Quelques jours après avoir mis en avant l’arrivée d’une hybridation légère sur la prochaine génération de la Golf, le constructeur allemand remet une couche en dévoilant son nouveau moteur 2.0 TDI de la nouvelle gamme EA288 Evo. Pour la première fois chez Volkswagen, les moteurs quatre cylindres TDI seront également proposés en combinaison avec des systèmes hybrides ; pour sa première utilisation, l’EA288 Evo sera lancé sous forme de moteur hybride léger avec un alterno-démarreur à courroie de 12V. Associé à une batterie lithium-lion, le système hybride léger "réduit la consommation de carburant et augmente le confort", annonce le constructeur.

Globalement, les nouveaux moteurs TDI se différencient par des émissions extrêmement basses sur tous les cycles de conduite. Ils répondent en tout point aux exigences d’émissions actuelles et futures de la norme WLTP / RDE. La plage de puissance va de 136ch à 204ch. Les moteurs TDI développés par Volkswagen seront d’abord utilisés sur des véhicules Audi équipés d’un ensemble motopropulseur installé longitudinalement. Les nouveaux TDI seront à l’avenir installés de manière transversale sur les véhicules MQB de Volkswagen et d’autres marques du Groupe.

Selon le communiqué Volkswagen, processus de combustion des moteurs a été revu et amélioré en termes d’efficacité et de comportement des émissions brutes. De plus, le rendement et la réponse du turbocompresseur ont été considérablement augmentés. Les composants de post-traitement des gaz d’échappement, notamment le filtre à particules diesel (DPF) et les composants SCR (traitement des NOx par réduction sélective catalytique), ont été redimensionnés et améliorés en termes d’effet et de stabilité au vieillissement. Il a, en effet, été possible de réduire les pertes de friction, les pertes de chaleur et le poids du moteur. Volkswagen a également réduit jusqu’à 10 g / km les émissions de CO2 des moteurs EA288 Evo par rapport à la génération précédente. Résultat, ces nouveaux moteurs TDI génèrent des valeurs inférieures aux limites fixées par la législation actuelle sur les émissions. Dans le même temps, les valeurs de puissance et de couple ont augmenté jusqu’à 9%.

Vos commentaires

  • ]Le 8 mai à 21:49[, par artic

    Puis apres quatre a six ans vous aurait des probleme de fiabiliter qui rendent fou ; du genre EGR , debit maitre , sonde londa ....fap....... et j`en passe , les TDI c le pied quand sa tourne rond mais des que quelque chose cloche c les porte de l`anfer qui s`ouvre sur vous .
    moi je dit toujoura que si ils n`avait pas toute cette atirail autour ` c vrai imposer par les normes strict antipolution , ils serai diabolique de fabiliter et de robustesse et meme de performance , mais que faire , les vert ont on volu ainssi

Répondre à cet article