Accueil du site > Actualité > Actualité > 189 opérations pour la réalisation de gares routières

Transport : 189 opérations pour la réalisation de gares routières

Publié le dimanche 18 février 2018 à 08:16, par APS

Le ministre des Travaux publics et des Transports, M. Abdelghani Zaalane a affirmé, jeudi à Alger, que le Gouvernement a inscrit 189 opérations pour la réalisation de gares routières à travers le territoire national, faisant état de la réception, à ce jour, de 81 nouvelles gares dont 74 sont entrées en service.

Répondant aux membres du Conseil de la nation lors d’une plénière consacrée aux questions orales, M. Zaalane a indiqué que dans le cadre de l’organisation du Service public et l’amélioration du transport routier des voyageurs, la Société de gestion des gares routières d’Algérie (Sogral) s’est vue confier la gestion d’une grande partie de ces structures, soit 65 gares, relevant que cette entreprise était confrontée, au niveau de certaines wilayas, à des problèmes liés au refus des transporteurs d’utiliser ces nouvelles gares, ce qui lui a engendré un déficit financier dans une vingtaine de 20 gares.

Face à cette situation qui menace la pérennité de l’activité de ces gares, réalisées à des coûts importants, le ministre a fait état d’une série de mesures dont le lancement de campagnes à travers les médias sur les procédures de transfert des opérateurs et les services et facilitations fournies au niveau de ces structures, outre la tenue de rencontres de concertation et de coordination comprenant des représentants des Directions des transports, les représentants des opérateurs et des taxieurs en vue de préparer les transferts en coordination avec les services de sécurité. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a été saisi aux fins d’obliger les opérateurs d’utiliser les nouvelles gares et lutter, ce faisant, contre le phénomène des arrêts et points de vente anarchiques, a ajouté M. Zaalane.

Il a fait savoir, dans ce sens, que la convention liant les transporteurs aux gérants de gares avait été amandée par l’introduction de nouvelles dispositions interdisant au transporteur réfractaires l’accès aux anciennes gares et de déférer tout opérateur ne se pliant pas à ces dispositions devant la commission de wilaya des sanctions administratives, en application de l’instruction ministérielle de 2016.

Soulignant que toutes ces mesures ont donné lieu à des résultats concrets sur le terrain, le ministre a rappelé l’ouverture récente de trois gares non exploitées à Batna, Tipasa et Tissemsilt, en sus de l’entrée en service de la nouvelle gare routière de Tlemcen.

Répondre à cet article