Accueil du site > Actualité > Actualité > 0-400-0 km/h en 42 secondes pour la Bugatti Chiron

Record : 0-400-0 km/h en 42 secondes pour la Bugatti Chiron

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 09:26, par Khaled A.

Avec 41,96 secondes pour une accélération de 0 à 400 km/h et un freinage jusqu’à l’arrêt complet du véhicule, la Bugatti Chiron détient à ce jour le temps le plus rapide au monde réalisé et mesuré officiellement pour cette manœuvre par un véhicule de série.

Forte de ses 1500 chevaux, la Bugatti Chiron n’a eu besoin que de 3,112 kilomètres pour permettre à Pablo Montoya , vainqueur du Grand Prix de Monaco en Formule 1, double vainqueur en IndyCar Series et triple vainqueur des 24 h de Daytona, d’enregistrer un record qui n’est qu’une première étape pour le record du monde de vitesse pour véhicules de série auquel Bugatti souhaite s’attaquer en 2018, celui de 431,072 km/h obtenu avec la Bugatti Veyron 16.4 Super Sport en 2010.

À peine 32,6 secondes et 2 621 mètres plus tard, la Chiron atteint le seuil des 400 km/h. Extrêmement réactif, Juan Pablo Montoya enfonce la pédale de frein. Seulement 0,8 seconde après l’actionnement des freins, l’aileron arrière de 1,48 mètre de large se déploie à un angle de 49 degrés en mode « Air Brake » et constitue ainsi un aérofrein particulièrement efficace pour mener la Chiron à l’arrêt. En mode « Top Speed », l’aérofrein produit un appui aérodynamique d’environ 900 kg au niveau de l’essieu arrière à 400 km/h. Cela correspond peu ou prou au poids à vide d’une Golf II. Au moment du freinage total à 400 km/h sur une Chiron, le véhicule et le conducteur subissent des forces d’environ 2 g, ce qui correspond à peu près aux forces exercées lors du décollage d’une navette spatiale.

Grâce aux disques de frein spéciaux en carbone-céramique (de 420 mm à l’avant et 400 mm à l’arrière) et aux étriers de frein développés spécialement pour Bugatti et équipés chacun respectivement de huit pistons en titane sur l’essieu avant et de six sur l’essieu arrière, les freins de la Chiron offrent des performances exceptionnelles. Après seulement 9,3 secondes et 491 mètres, la Chiron s’immobilise.

Cette performance a été suivie et authentifiée par la SGS, leader mondial dans le domaine des essais, tests, vérifications et certifications, ainsi que par le TÜV Saar.

Lors de ce week-end de record du monde, Juan Pablo Montoya a dépassé 17 fois les 400 km/h et en a accessoirement profité pour améliorer avec 420 km/h son précédent record de vitesse personnel de 407 km/h effectué avec une voiture de course IndyCar. « C’est incroyable de voir que pour réaliser ce 0-400-0, tous les fastidieux préparatifs généralement de mise dans le sport automobile n’étaient pas nécessaires », s’étonne Juan Pablo Montoya. « Avec la Chiron tout était simple. Il suffisait de monter à bord et de s’élancer. Incroyable. »

« J’espère que Bugatti m’enverra une invitation lorsqu’ils essayeront de battre le record du monde de vitesse avec la Chiron. Je réserve en tous les cas cette date dans mon agenda », promet Juan Pablo Montoya en prenant congé.

Répondre à cet article